Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Législatives du 28 avril 2019 au Bénin: Seuls les deux partis du Chef de l’Etat, U.P et B.R retenus par la CENA

0 140
Législatives du 28 avril 2019 au Bénin

Seuls les deux partis du Chef de l’Etat, U.P et B.R retenus par la CENA
Publié le 05/03/2019
Par Loth HOUSSOU, La TEMPETE


Un mardi politique catastrophique au Bénin.
Une semaine après la réception des dossiers de candidature des sept (07) partis politiques pour le compte des législatives du 28 avril 2019, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a rendu publique cet après-midi, la liste des partis retenus après l’examen des dossiers, conformément aux dispositions du nouveau code électoral.

Union Progressiste (UP) et Bloc Républicain (BR) : voici la liste des deux (02) partis politiques retenus pour prendre part à l’élection législative du 28 avril 2019 au Bénin.
Tel un coup de massue sur la tête, la décision a été accueillie avec froideur par les uns et les autres, au regard de la couleur et la position de ces deux formations politique créées par le Chef de l’Etat il y a quatre (04) mois environs. Aux dires du président de la CENA, seuls cinq dossiers de partis candidats des sept ont été examinés. Il s’agit des dossiers des partis à savoir Union Progressiste (UP), Parti du Renouveau Démocratique (PRD), Bloc Républicain (BR), Force Cauri pour le Développement du Bénin(FCDB) et MOELE-Bénin.

Si les dossiers des trois autres (03) partis politiques à savoir PRD, FCDB et MOELE-Bénin on été rejetés, les deux autres dossiers à savoir Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (UDBN) et Union Sociale Libérale (USL) n’ont même pas été examinés, pour dossiers incomplets. En effet, ces deux partis politiques n’avaient pas reçu leurs certificats de mise en conformité de la part du Ministère de l’intérieur, situation qui avait empêché les autres partis de l’opposition Force Cauris pour un Bénin Emergeant(FCBE) et Restaurer l’Espoir (RE) de déposer leur dossier à la CENA.
Espoir en perspectives …

Cependant, à en croire Emmanuel Tiando, président de la CENA, les trois partis dont les dossiers de candidature ont été rejetés peuvent formuler un recours à l’endroit de la Cour Constitutionnelle.

Nous y reviendrons.

LIRE AUSSI :  Démarches pour une sortie de l’impasse électorale au Bénin: Les présidents d’institutions ont failli à une mission démocratique et montré leur limite face au peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend