Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Législatives de 2023/Qui affronte qui ? : Flash sur ces 13 gros bonnets qui se challengent ce dimanche 08 janvier

0 2 832

A l’assaut des 109 sièges de la prochaine mandature de l’Assemblée nationale du Bénin, on retrouve en course, des partis politiques et candidats qui ont connu des expériences de différentes époques. La vieille génération est toujours présente, malgré une courbe assez importante de la jeunesse. Parlant de ces vétérans de la classe politique et leur régularité aux consultations électorales, ils se retrouvent pratiquement au sein de cinq (05) formations politiques parmi les sept (07) en lice, pour le compte du scrutin du 08 janvier prochain.

Qui sont-ils ? De quoi est fait leur parcours politique ? Quelles sont leurs chances à la prochaine compétition électorale ? Bref aperçu sur ces 13 grosses figures politiques qui se retroussent les manches les uns contre les autres, pour la messe électorale du dimanche 08 janvier 2023 au Bénin.

 

🔘Les leaders « UP le Renouveau »

1-Joseph Djogbénou : Président de l’Union Progressiste Le Renouveau

De la société civile à la Cour Constitutionnelle, en passant par le titre de député puis Ministre de la justice par la suite, il est désormais chef de parti politique. Joseph Djogbénou ne pouvait pas demander mieux. Lui qui a acquis une expérience non négligeable en matière d’audience. Avec ses nombreuses casquettes, celui qui est pressenti pour prendre le perchoir de l’Assemblée nationale acquiert chaque jour, une réputation au sein de l’opinion publique. L’avocat de profession atterrit dans la politique et poursuit progressivement son rêve de jouer les premiers rôles dans l’animation politique nationale, pour avoir soutenu le Chantre de la Rupture (Patrice Talon ndlr) dans sa vision politique depuis les premières heures. À la tête du plus grand parti politique à l’avènement des réformes du système partisan, Joseph Djogbénou garde ses chances intactes de faire fortes sensations au cours de la prochaine compétition électorale, pour se faire élire député pour une seconde fois.
Cependant, face aux forces politiques, la tâche ne semble pas être facile pour le numéro 1 du parti des « Baobab auréolé de l’arc-en-ciel », qui doit montrer son management politique gagnant dans la 16è circonscription électorale.

Rendez-vous le dimanche 08 janvier 2023.

2- Lazare Sèhouéto : ancien député, ancien Ministre

Pour avoir milité dans plusieurs partis et alliances politiques, l’ancien ministre de l’agriculture sous le régime de feu Gal Mathieu Kérékou, n’est pas prêt à déposer le tablier. Le président de l’ex-parti « Force Clé » qui a fait allégeance au parti « Union progressiste le Renouveau » fut également un ancien parlementaire. Un joker de la vieille classe politique dont l’expérience pèsera très lourde dans la conquête d’un grand nombre de députés en faveur du parti au slogan « Tchoco-tchoco, Maintenant le Cap » ce dimanche 08 janvier.

3- Nicaise Fagnon : Maire de Dassa-Zoumè

Que ce soit au plan national ou dans les collines son fief électoral, il reste un acteur politique redoutable. Maire de la commune de Dassa-Zoumè, plusieurs fois ministres et député, Nicaise Fagnon a plusieurs fois démontré qu’il maîtrise le tarrain politique. Au sein de l’UP le Renouveau, il a déjà prouvé à maintes reprises, de quoi il est capable. Réussira-t-il à s’en sortir, au regard de la montée du parti « Les Démocrates » dans le centre du Bénin ?
Le dimanche 08 janvier 2023 nous en dira davantage.

4- Jean-Michel Abimbola : Ministre du Tourisme, de la Culture et de l’Artisanat »

Voilà un leader politique Béninois qui abordera ces élections sous un air de revanche avec un déterminisme tranché. Après son départ du parti « Bloc Républicain » dont il était un gros pion, Jean-Michel Abimbola a vidé le parti du cheval cabré de son grenier électoral dans les 21è et 22è circonscriptions électorales. Homme politique très populaire dans le Plateau, il ne lâchera pas si tôt la couronne. Au contraire, ces élections législatives sont comme un baromètre pour montrer qu’il reste toujours incontournable ou non dans ce géant bastion électoral. Et son passé politique pourrait peser lourd. Élu plusieurs fois député et Ministre sous l’ex et actuel régime, « JMA » se confronte à l’électorat béninois depuis près de deux décennies. Cette expérience du mandat électif est un motif de satisfaction pour aborder ces consultations électorales dans la plus grande sérénité pour la victoire de l’UP le Renouveau.

5- Raphaël Akotègnon : Ministre de la Décentralisation

Homme politique de la 15è circonscription électorale, Raphaël Akotègnon a fait la pluie et le beau temps avec le parti des Tchoco-tchoco d’Adrien Houngbédji. Son retour sur l’échiquier politique national, après une longue absence, montre un personnage politique constant et toujours prêt pour le job. À la tête du ministère de la Décentralisation depuis le second mandat , l’ancien député est l’un des rares acteurs politiques qui se rendent efficaces dans la discrétion. Dans son fief électoral, il a réussi à se mettre au-devant pour jouer les premiers rôles. Aujourd’hui encore avec le parti « UP le Renouveau », l’homme garde toujours ses réflexes de conquistador. 2è titulaire sur la liste, il garde ses chances de se faire réélire à l’Assemblée Nationale. Mais attention aux candidats du parti de l’opposition « Les Démocrates » qui risquent de créer la surprise le dimanche 08 janvier prochain.

6- Augustin Ahouanvoébla : député UP le Renouveau

Au sein des acteurs politiques qui ont marqué le département de l’Ouémé, Augustin Ahouanvoébla peut se réjouir de son parcours politique élogieux. Sa fidélité politique aux côtés du président Patrice Talon a fait de lui un pion politique sur qui on peut compter, lui qui a accepté de démissionner très tôt du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) d’Adrien Houngbédji, à la veille de l’arrivée du « Chantre de la Rupture » au pouvoir. Aujourd’hui comme depuis lors, rien ne semble arrêter sa détermination à aller au bout de ses objectifs et défier ses concurrents directs. Ancien Président de la Fédération Béninoise de football, Augustin Ahouanvoebla, député de la 20è circonscription électorale est également un homme très populaire. Un atout qui lui permet de damner le pion à ses adversaires politiques dans son Avrankou d’origine.

7-Louis Vlavonou : député UP le Renouveau, Président de l’Assemblée nationale

Ancien inspecteur des douanes à la retraite, Louis Vlavonou est l’une des figures politiques constantes qui maîtrisent leurs fiefs électoraux. À première vue, il ne donne pas l’impression d’être un véritable animal politique. Mais sur le terrain, la deuxième personnalité de l’État étonne. D’ailleurs, le choix porté sur sa personne pour devenir le Président de l’assemblée nationale de la 8è législature a surpris plus d’un.
Peu bavard, il s’affiche rarement, mais se rend efficace, lorsqu’il est question de définir des stratégies de conquête de l’électorat. Un fin stratège qui détient plusieurs atouts. Aujourd’hui encore, l’homme a une influence considérable et a son mot à dire dans les prochaines consultations électorales, consacrées au renouvellement du personnel politique de l’Assemblée nationale, quoi qu’on dise.

8- Aké Natondé : ancien Ministre, Député « UP le Renouveau » à l’Assemblée Nationale

Dans la 24è circonscription électorale, il reste l’un des cadres et leaders à avoir laissé des empreintes politiques indélébiles. Sans grand bruit, il travaille à l’entraînement de son parti « Union Progressiste le Renouveau », en tant qu’ancien député du parti Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), après avoir longtemps milité en tant que le président du « CDS Finangnon », la famille politique qui l’a révélé au devant des scènes.

En effet, c’est ce parcours politique assez dense qui le maintient tel un pion presque indétrônable dans son fief électoral. Qu’on le veuille ou non, Aké Natondé détient une grande réputation politique au Bénin. Mieux, son titre de fondateur de l’université privée HECM (Haute École du Commerce et de Management) galvanise davantage sa réputation qui dépasse d’ailleurs les frontières du Bénin. Aujourd’hui encore, il est prêt à assumer ce rôle de leadership politique pour porter haut l’étendard de son parti politique, face aux six autres en compétition contre UP le Renouveau.

🔘Les leaders du Bloc Républicain (BR)

9- Abdoulaye Bio Tchané : Ministre d’État

La seule évocation de son nom renseigne énormément sur la densité de son parcours professionnel et même politique. Le ministre d’État chargé du Plan, du Développement et de la coordination de l’action gouvernementale est un homme averti. Le secrétariat exécutif national du Bloc Républicain (BR) est un vieux de la vieille. Un vrai sachant de la scène politique nationale leader dans la partie septentrionale du Bénin. Il a eu à frotter à plusieurs reprises avec l’électorat béninois et détient un carnet d’adresses assez impressionnant, pour se mesurer aux six autres partis en compétition face à son parti. Au regard des démissions en cascade enregistrées par son parti ces derniers mois, ABT va essayer vaille que vaille, de démontrer qu’il reste inébranlable. Rendez-vous le dimanche 08 janvier 2023.

10- Rachidi Gbadamassi : Député du Bloc Républicain (BR)

Faut-il encore le présenter ? Non ! Rachidi Gbadamassi est l’égal de lui-même. L’homme détient un parcours politique assez dense. L’ancien maire de la cité des Koborou (Parakou) peut réclamer une place de choix dans le panthéon politique national. La course pour l’Assemblée nationale est sa chose. A chaque saison électorale, il répond toujours présent. Le président de l’ex-parti Durr-Barkha fondu dans le Bloc Républicain (BR) s’est forgé sa propre réputation politique difficile à imiter par un quelconque adversaire politique, en tout cas, de son fief à lui. En effet, « Gbada Gbada » a su établir un contact permanent avec son électorat à la base, si bien qu’à chaque saison électorale, il parvient à sortir toujours la tête de l’eau dans la 8è circonscription électorale. Cependant, face à six autres partis politiques dont « les Démocrates » et les FCBE, le taureau du Borgou pourra-t-il se faire réélire le dimanche 08 janvier 2023 ? Attendons de voir.

🔘Leader des « Démocrates »

11- Éric Houndété : Ancien vice-président de l’Assemblée Nationale, Président du parti Les Démocrates

Au sein du giron politique béninois, c’est un expérimenté incontestable. Ancien président de parti depuis le régime Gl Mathieu Kérékou, Éric Houndété incarne l’endurance. Résistant, homme de grande conviction et toujours droit dans ses bottes, ce farouche opposant au régime Talon reste un leader de son fief électoral, la 5ème circonscription électorale. Le président du parti « Les Démocrates » se révèle tel un politicien de poigne. Son discours politique engagés et ses prises de position lui accordent une opinion exceptionnelle. Éric Houndété, c’est l’expression populaire dans ce qu’elle a de spontanéité et de volontarisme. Une approche politique basée sur des rapports de confiance. L’ancien député ex vice-président de la 7è mandature de l’Assemblée Nationale n’est pas pour autant une néophyte de la scène politique nationale. Éric Houndété y est depuis bien des années et il a une nouvelle chance de prouver qu’il n’est pas politiquement mort, même si depuis l’arrivée de Patrice Talon en 2016, il n’avait plus jamais participé à une compétition électorale.

Mais, attention aux leaders de l’Union Progressiste le Renouveau qui, selon les coulisses, contrôlent mieux la 5è circonscription électorale.

🔘Leader des FCBE

12- Paul Hounkpè : Secrétaire exécutif national des FCBE

Seul parti de l’opposition à prendre part à une élection organisée par le gouvernement de la Rupture au contrôle depuis avril 2016, le parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) tient grâce à un homme politique de la 18è circonscription électorale : Paul Hounkpè. Ancien Maire et ancien Ministre, le chef de file de l’opposition tient un héritage politique qu’il essaie de conduire vaille que vaille. A la tête d’un parti dit de l’opposition et soupçonné être dans un deal politique avec le pouvoir en place, Paul Hounkpè se trouve face à un nouveau défi, depuis les nombreuses divisions intervenues au sein du parti. Aujourd’hui, c’est carrément une mission commando pour le Secrétariat exécutif national des FCBE qui va forcément mettre au profit son expérience pour se faire élire à l’Assemblée nationale.

🔘Leader Mouvement Populaire de Libération (MPL)

13- Laurent Gnancadja : Ancien maire de Glazoué

Pour avoir déjà fait l’expérience du mandat électif, Laurent Gnancadja n’a pas peur d’aller au contact de l’électorat. Au contraire, c’est sa passion, un exercice dans lequel il s’identifie. Il constitue un grand poids politique pour le parti Mouvement Populaire de Libération (MPL), cet ancien leader de l’ex-parti de l’ancien Président de la République, Boni Yayi (FCBE). Dans la 10ème circonscription électorale où les forces s’entrechoquent, avec à la clé, des acteurs politiques de poigne, il serait difficile, voire prétentieux de prévoir l’issue probable des élections.
Mais c’est quand même Laurent Gnancadja, un acteur politique de terrain très engagé aux côtés des causes sociales. Nul doute qu’il sera d’un apport capatal pour que le parti de l’opposition MPL envoient ses premiers députés à l’Assemblée nationale du Bénin.

✍🏾Réalisation : Loth HOUSSOU & Boris MAHOUTO
➖➖➖➖
Soyez toujours le premier à avoir l’info grâce à notre application mobile Tempête Infos à télécharger ici👇🏾
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.hostingforstream.tempeteinfos

Loading...