Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Le Ministre Orounla, en réplique à Yayi, sur la question de la prorogation du mandat de Talon : “… Le Président Yayi et tous les autres acteurs politiques devraient contribuer à l’enracinement de notre démocratie, plutôt que de provoquer des motifs de contrariété dans ce qui se fait …”

0 1 547

Dans un message d’appel à la Nation, publié sur sa page facebook le mardi 09 février dernier, l’ex-Président du Bénin, Boni Yayi est revenu sur la rallonge des 45 jours sur le mandat du Président actuel, Patrice Talon. A l’en croire, la fin du mandat de l’actuel Président de la République selon la Constitution du 11 décembre 1990 sur lequel il a prêté serment, prévue pour le 06 avril 2021 à 00h 00mn 00s reste non négociable.

Au lendemain de cette déclaration, le porte-parole du gouvernement de la Rupture, Alain Orounla (Ministre de la Communication et de la Poste) a répliqué à la déclaration de Yayi, au détour du point de presse animé l’issue du Conseil des Ministres de ce mercredi 10 février.
Lisez plutôt.

LIRE AUSSI :  Suppléant de la tête de liste du 3è arr. de Cotonou : Le candidat de la jeunesse Xwla et Sètô, Arnaud Kouyè reconnaissant envers ses leaders du Bloc Républicain

<< ... Notre ancien Président est un ancien Président. C'est une autorité morale dans le pays ; ce n'est pas une institution. Une institution, c'est le parlement ; c'est la cour constitutionnelle ; une institution, c'est la CENA. Et dès lors que toutes ces institutions se sont accordées sur la légalité, la constitutionnalité de la révision intervenue, les autres interventions sont des commentaires qui peuvent être plus ou moins parasites ou en tout cas, superflus. Je crois que le Président Yayi et tous les autres candidats et acteurs politiques devraient contribuer à l'amélioration de la réforme et à l'enracinement de notre démocratie, plutôt que de provoquer des motifs de contrariété dans ce qui se fait et se fait bien ; ce qui a été adopté par le peuple représenté par le parlement.

LIRE AUSSI :  Perspectives pour la présidentielle de 2021 : Le Mouvement National des Cadres Jeunes (MNCJ) officialise son adhésion au parti « Les Démocrates »
Je voudrais par ailleurs ajouter que nous avons un Président élu. Et c'est le Président Talon qui est en fin de mandat, et qui candidat pour un second mandat. En l'absence d'un autre président, je ne vois pas l'intérêt de provoquer ce débat puisqu'il n'y a pas de vide... >>

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend