Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) : Zoom sur les nouveaux défis d’une structure transformée, au nom de l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur au Bénin

Fawaz Taïrou, Responsable du bureau national de l'Agence Universitaire de la Francophonie au Bénin
0 292

Implantée au Bénin depuis 1995, l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est un opérateur de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui rassemble des universités où l’enseignement se fait partiellement ou entièrement dans la langue française. Elle compte plus de 1.000 universités dans le monde dont 05 au Bénin à savoir : l’université d’Abomey-Calavi, l’université de Parakou, l’université nationale d’agriculture (Kétou); l’institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (ISMA) Cotonou et l’université Pigier (Cotonou). Au Bénin, elle siège sur le campus universitaire d’Abomey-Calavi.

Sous l’égide de Fawaz Taïrou, le responsable du bureau national de l’AUF (né en novembre 2021), le principal défi lié à l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur au Bénin, reste le même. Néanmoins, une transformation du fonctionnement de la structure était nécessaire, pour booster et accélérer les résultats attendus.

Fawaz Taïrou, Responsable du bureau national de l’Agence Universitaire de la Francophonie au Bénin

🔻L’AUF au Bénin : fonctionnement et collaboration vis-à-vis des acteurs universitaires

Évoluant dans un système de programmation quadriennal, de grands défis et objectifs ont été élaborés et fixés par le responsable du bureau national et ses pairs, pour le compte de 2021 à 2025. Tous ces objectifs et défis sont à développer autour de deux (02) nouvelles entités à savoir : le campus numérique francophone de 5è génération (5.0) et le centre d’employabilité francophone.

Ainsi, l’Agence Universitaire de la Francophonie au Bénin, déploie ses projets envers les étudiants, le personnel enseignant et le personnel administratif de ces universités. Des formations, des accompagnements, des soutiens sont souvent au rendez-vous, au profit des étudiants, des personnels enseignants et des administrations des universités membres.
En guise d’exemple, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19, l’AUF a mis en branle des dispositifs, pour aider les centaines d’étudiants, à réaliser leurs soutenances de thèses, de masters et de doctorats, par vidéo-conférence. « Il n’y a pas de semaine où il n’y a pas de soutenance de thèse par vidéo-conférence, depuis nos installations », nous confie Fawaz Taïrou.
🔻Une journée portes ouvertes, pour vulgariser ses nouveaux projets et défis qui pointent à l’horizon

La vision du responsable du bureau national, Fawaz Taïrou étant de viabiliser les nouveaux défis du bureau national de l’AUF au profit du monde universitaire béninois, une journée portes ouvertes du dit centre a été organisée le mardi 29 mars 2022. C’était à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Francophonie (JIF) qui a lieu tous les 20 mars, une initiative qui a vu le jour, dans le cadre de la commémoration du mois de la Francophonie.

« Avec ce que nous avons appelé la transformation de l’AUF et l’inauguration du nouveau bureau national et du centre d’employabilité francophone le 24 mars 2021, cette journée portes ouvertes, a été pour nous, l’occasion de présenter à la communauté universitaire, les nouveaux programmes et la nouvelle planification pour l’agence, pour sa programmation quadriennale 2021-2025.

Donc, nous avons ouvert nos portes, nous avons fait visiter nos nouvelles installations à ce beau public qui a fait le déplacement, nous avons discuté et échangé sur les nouveaux projets de la Francophonie au Bénin et particulièrement, sur ce qui touche le monde universitaire, notre principal champ d’actions au niveau de l’AUF… » fait-il savoir.

Quelques images de la journée portes ouvertes déroulée le 29 mars 2022


✍🏾Loth HOUSSOU

Loading...