Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

La consommation du pain à l’ère de l’épidémie du Coronavirus: Le coach Béninois Djarra Moussa Soumanou tire la sonnette d’alarme !

0 1 472
La consommation du pain à l’ère de l’épidémie du Coronavirus

Le coach Béninois Djarra Moussa Soumanou tire la sonnette d’alarme !
Publié le 19 Mars 2020 à 14h 33′
Par La Rédaction, La TEMPÊTE Infos
Depuis le lundi 16 mars 2020, le Bénin est rentré dans le cercle des pays touchés par l’épidémie du Coronavirus, avec deux (02)cas officiellement confirmés par les autorités. Face à cette psychose généralisée, en guise de conseils pratiques pour la limitation de la propagation du virus mortel, un coach Béninois démontre comment le consommateur final du pain au Bénin et dans plusieurs pays d’Afrique, est exposé au grand risque de contamination du Coronavirus.
Pour Djarra Moussa Soumanou, le pain reste un aliment publique et populaire dont les conditions de fabrication sont d’abord en proie au manque criard d’hygiène puis il est manipulé par une chaîne de travailleurs de différents secteurs d’activités avant d’être servi au consommateur final.
Lisez plutôt.
《- Il faut faire attention au pain et ce, particulièrement en Afrique car c’est l’aliment le plus manipulé qu’on met directement en bouche. 

– Dans la plupart des boulangeries, ils servent le pain sans gants avec la main qu’ils utilisent pour manipuler leur téléphone, saluer, toucher l’argent etc… 

– Pour arriver dans les boutiques c’est la catastrophe. Les sacs de pains sont transportés sous les aisselles des livreurs, se faufilent dans la ville, entre voiture, égouts, saletés en tout genre. 

– Dans les boutiques c’est encore plus dangereux, le chat de l’épicier du coin rentre souvent en contact avec le pain, le gars manipule tous ses produits, l’argent, de baygon au Javel sans se laver les mains et sans gants, il sert avec. 

– Avec les mêmes mains, les vendeuses de pains aux carrefours de nos grandes villes, nos frontières, nos gares routières et autres, les utilisent pour prendre l’argent, manipuler leurs téléphones portables, se mirer, se moucher, saluer etc… elles l’utilisent directement sans les laver et servir directement les clients. 

– C’est un des aliments à risque surtout avec cette pandémie du Coronavirus. 
Ensemble, prenons les bonnes mesures. Respectons les consignes sanitaires.》

……….Chers lecteurs, pour ne plus rater aucune information de l’actualité, abonnez-vous gratuitement à la page Facebook de votre journal    LA TEMPÊTE    en nous donnant un J’aime sur la page, après avoir cliqué ici: https://www.facebook.com/hosloth2/https://www.facebook.com/hosloth2/
LIRE AUSSI :  CORONAVIRUS : Encore 44 personnes infectées, le Bénin passe à 140 cas, avec de nouvelles guérisons !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend