Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Incendie dans le studio d’enregistrement de ES LA HORA hier : « Nous recherchons toujours la cause de l’incendie ; mais elle reste étrangement introuvable… » (Voici le témoignage vivant du chargé de Communication de Pélagie La Vibreuse) (Album photo du lourd dégât matériel enregistré)

0 4 002
Incendie dans le studio d’enregistrement de ”ES LA HORA hier”
« Nous recherchons toujours la cause de l’incendie ; mais elle reste étrangement introuvable… »
Voici le témoignage vivant du chargé de Communication de Pélagie La Vibreuse
Album photo du lourd dégât matériel enregistré
Publié le 03 Sept. 2019 à 19h 25’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE


Un événement malheureux vient de frapper des acteurs du showbiz béninois. Prise aux premières minutes pour astuce de recherche de buzz par les uns, l’information a été confirmée quelques instants après, grâce aux témoignages vivants des proches des victimes du drame.
En effet, hier lundi 02 septembre 2019, aux environs de 18h 40mn, le studio d’enregistrement live et playback de la maison de productions ES LA HORA du sieur Alain Vigan a été totalement consumé. De la porte d’entrée jusqu’aux micros professionnels de la cabine, en passant par le hall où est installé l’ensemble du matériel de musique live et tout le lourd équipement d’enregistrement, tout est parti en fumée.
Et jusque là, la source ou la probable cause de l’incendie reste inconnue. « Nous sommes tous sous le choc. Rien, je dis bien rien comme appareil n’était en marche au sein du studio. Nous avons estimé qu’il pourrait s’agir d’un court-circuit. Mais, si c’était le cas, le compteur électrique se serait disjoncté de lui-même. Nous recherchons la cause de l’incendie ; mais elle reste étrangement introuvable », a fait savoir Gildas Boton, le chargé à la communication de la maison de production ES LA HORA du sieur Alain Vigan aussi connu pour un mécène hors pair du showbiz béninois.
« En vérité, contrairement à ce qu’ont publié d’autres sur la toile, Pélagie La Vibreuse, l’artiste principale produite par l’écurie ES LA HORA n’était pas à l’intérieur du studio au moment du drame. Elle y avait quitté quelques minutes plus tôt. Mais elle a refait son entrée dans le studio après l’alerte de l’incendie, afin de constater ce qui n’allait pas. Et c’est justement l’erreur. Embourbée par l’intensité de la fumée causée par le feu, elle n’a pas pu retrouver le chemin de la porte de sortie, et donc elle a été étouffée. Pendant près d’une vingtaine de minute, Pélagie La Vibreuse est restée au sol, avant que les personnes habiletées ne lui viennent à la rescousse…. », a ajouté Gildas Boton, joint au téléphone par la rédaction du quotidien LA TEMPÊTE.
Transportée d’urgence aux soins, nous apprenons qu’elle est hors du danger et a déjà rejoint son domicile.
Vue la caractère étrange de cet incendie, l’on se demande si l’artiste n’est pas visée par un ennemi, car cela fait le second drame mortel auquel est vient d’être épargnée de justesse.
Pour rappel, Pélagie La Vibreuse a reçu la visite des criminels armés jusqu’aux dents, dans la nuit du 15 au 16 juin 2018, jour de la célébration de la Tabaski. N’eut été sa vigilance et la promptitude des forces de l’ordre venus la secourir dans cette zone proche d’Akassato, on se demanderait ce qu’on aurait déjà à l’esprit.
Jusqu’aujourd’hui, les traces des balles tirées par les criminels sur les portes et fenêtres de la maison sont perceptibles.
Voir quelques clichés de l’état du studio avant et après l’incendie







Video Leader 1
LIRE AUSSI :  Lancement de « Ibadi Réré »: Quand l’artiste Akmbeatz se révèle en grand

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend