Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Identification des citoyens béninois vivant au Nigeria : L’efficacité et le dynamisme de l’Ambassadeur Paulette ADJOVI YEKPE sauvent des milliers de Béninois

0 109
Identification des citoyens béninois vivant au Nigeria
L’efficacité et le dynamisme de l’Ambassadeur Paulette ADJOVI YEKPE sauvent des milliers de Béninois
Publié le 10 Nov. 2019 à 23h 27’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE

La bonne nouvelle met du baume au cœur des milliers de compatriotes Béninois qui se demandaient à quelle sauce ils seront mangés, depuis la prise par le Gouvernement du General Buhari, après la fermeture des frontières, d’une série de mesures qui pourraient causer des soucis aux étrangers. Visiblement, ils n’ont pas eu tort de s’en remettre au dynamisme de Madame Paulette Marcelline ADJOVI YEKPE, qui a pu, sous le leadership du Ministre Aurelien AGBENONCI, convaincre le Gouvernement de l’urgence d’agir pour protéger ses compatriotes éparpillés dans les 36 Etats du Nigeria.
De Lagos jusqu’à Kano, en passant par Idaban, Port Haccourt, Abuja et autres, la nouvelle annoncée en Conseil des Ministres le mercredi 06 novembre dernier réjouit  les près de deux (02) millions de Béninois repartis, sur le territoire nigérian : ils seront bientôt identifiés et recensés. C’est une première dans l’histoire des Béninois vivant à l’étranger. Selon le Conseil des Ministres, ce projet vise à renforcer la sécurité des citoyens Béninois, quelle que soit leur situation géographique sur tout le territoire nigérian.

Cette opération permettra en effet à ceux qui ne détiennent aucune pièce d’état-civil de se mettre à jour et de disposer également de documents de voyage pour leurs différents mouvements dans le cadre de leurs activités.
Les objectifs du Gouvernement de Patrice Talon à travers cette opération sont clairs : Inscrire les Béninois vivant au Nigeria au Registre national de la population; leur établir la carte nationale d’identité aux normes de la CEDEAO tout en saisissant l’opportunité de ce recensement pour régulariser la situation de ceux d’entre eux qui n’ont pas d’acte de naissance.
Voilà des actes forts, dignes d’un Gouvernement soucieux de la protection des fils et filles originaires de la terre d’Akaba. En tirant chapeau au Gouvernement, il faut y reconnaitre les fruits d’un travail diplomatique de longue haleine assuré par une dame de fer.
Elle a nom Paulette Marcelline ADJOVI épouse YEKPE.

Ambassadeur du Bénin près le Nigeria, c’est elle qui a pris à bras le corps ce projet, dès son entrée en fonction en janvier 2017. Depuis, elle n’a cessé de multiplier les initiatives pour son aboutissement rapide, tant les tracasseries auxquels ses compatriotes vivant sans documents valides dans un pays étranger étaient un gros souci pour elle. Mais mener une telle opération en territoire étranger n’est pas chose aisée. 

Et même à l’interne, il fallait mettre en place tout le dispositif nécessaire. Enfin, c’est aussi une question de moyens et il fallait que l’Etat s’y engage réellement. C’est ce qu’elle a fini par obtenir, sous le leadership du patron de la diplomatie béninoise, le Ministre Aurelien AGBENONCI  qui a adhéré et soutenu le projet devant le Gouvernement, avec comme résultat la décision du Conseil des Ministre du 06 novembre 2019. Et ce résultat n’est qu’un parmi tant d’autres déjà applaudis par nos compatriotes vivant sur le territoire du géant voisin et qui ne désespèrent de voir la coopération bénino-nigeriane se développer davantage grâce au dynamisme de celle à qui le président Talon a confié la lourde charge de la conduire.

Il reste à souhaiter que les bénéficiaires même de ce projet  se mobilisent réellement pour en faire un succès, une fois que les parties prenantes Gouvernement – Ambassade – Techniciens – auront joué leur partition.
Et comme une bonne nouvelle peut en cacher une autre, il se dit que, sous peu, un nouveau rendez-vous réunira  le Président Béninois Patrice Talon et celui du Nigeria, Muhammadu Buhari, dans le cadre des négociations pour la réouverture de la frontière entre les deux pays.
Paulette Marcelline ADJOVI ou le parcours atypique d’une battante
Originaire de Ouidah dans le département de l’Atlantique, Paulette Marcelline ADJOVI épouse YEKPE a vu le jour et a grandi à Porto-Novo. Ville dont on connait la proximité avec le voisin de l’est, sous diverses coutures. C’est de là que naît sa passion pour ce grand pays et sa riche culture dont elle a eu la chance de connaitre les méandres très tôt. Femme de culture passionnée de voyage, leader engagée, elle se révèle, à travers ses actions au quotidien, une ardente défenseur de la cause de ses compatriotes et surtout de la gent féminine.

Fonctionnaire internationale et traductrice chevronnée avec un carnet d’adresses bien fourni, elle est vite rattrapée par son passé à l’avènement de la rupture, puisque c’est sur elle que le président Talon a jeté son dévolu comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Bénin près la République fédérale du Nigeria.

Il faut dire que le rouleau à succès a commencé à se dérouler au profit de cette valeur très vite, notamment après ses études universitaires en Angleterre (West London Institute of Higher Education) puis en France à l’Université de Paris III – Sorbonne d’où elle sort avec un diplôme d’Etudes Approfondies –DEA (Translation) en 1983.
Elle fait ses premières armes au Bénin, avant de poursuivre son parcours professionnel, pour l’essentiel, à l’international.
De 1989 à 1996, elle a occupé le poste de Traductrice régionale et responsable des Conférences et de l’Administration à l’IPPF-International Planned Parenthood Federation.

Depuis 1997, Madame Paulette Marcelline ADJOVI YEKPE est traductrice Freelance et Organisatrice de Conférences pour diverses Organisations, telles que la BAD, l’OIT, l’OMS via le Cabinet Symposia Consult à Abidjan, l’UNICEF, l’Union Africaine, Africa Online, SOCOG (Comité des JO 2000- Sydney-Australie).
De 2008 à sa nomination en novembre 2016, elle a couvert diverses réunions et sessions du Parlement de la CEDEAO, réunions délocalisées : Comité Finances et ECOFEPA, Comité juridique etc. et a même parallèlement suivi une formation en Médiation à la Haye. C’était en 2017.

En un mot, Madame Paulette Marcelline ADJOVI YEKPE demeure une figure de proue au sein du grand ensemble des leaders qui réussissent avec tact à s’accorder avec les exigences de la révolution du développement, pour le bonheur de leur peuple, où qu’ils se trouvent.
LIRE AUSSI :  BÉNIN RETRO 2020 : Directeur de la Communication de la présidence, comment WILFRIED LEANDRE HOUNGBEDJI a marqué son pays l'année écoulée...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend