Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Grâce présidentielle des prisonniers à l’occasion du 1er août 2022 : Voici pourquoi la liste n’est pas dévoilée

0 9 651

La liste des prisonniers graciés par le président de la République, Patrice Talon, à l’occasion de la célébration du 62è anniversaire de l’accession du Bénin à l’indépendance se fait toujours attendre. Qu’est-ce qui la bloque alors ?

Certes, beaucoup s’impatientent de connaître les noms de ceux qui bénéficieront de la grâce présidentielle, à l’occasion du 1er Août, mais ils devront encore attendre quelques jours. Et pour cause, de sources introduites, la liste est presque bouclée, mais le Chef de l’Etat Patrice Talon doit y apporter de petites touches. Très occupé ces derniers jours à cause des préparatifs entrant dans le cadre de l’accueil du président français, Emmanuel Macron à Cotonou du 26 au 27 juillet dernier, le président n’a pas eu le temps matériel de viser cette liste. Donc, pour le moment, on attend son OK. Outre les préoccupations liées à l’accueil du président français, il y a aussi ceux liés à la célébration de la fête du 1er août. En effet, les régisseurs des différentes prisons et les responsables pénitenciers impliqués dans le processus, ont tout fini en ce qui les concerne.

Qui peut-il bénéficier de la grâce présidentielle ?

Bénéficient d’une mesure de grâce emportant dispense d’exécution des peines privatives de liberté, les personnes détenues et condamnées à des peines criminelles ou correctionnelles par une décision devenue définitive des cours ou tribunaux de la République du Bénin.

Cependant, sont exclues du bénéfice de cette mesure de grâce, les personnes condamnées pour les infractions ci-après : assassinat, association de malfaiteurs, parricide, complot contre la sûreté de l’Etat, blanchiment de capitaux, chasse illégale, coups et blessures volontaires et autres violences sur mineurs, coups mortels, trafic de stupéfiants, détention ou mise en circulation de faux billets de banque, empoisonnement, escroquerie en bandes organisées, escroquerie via internet, évasion, exercice illégal de la médecine suivi d’homicide involontaire, infractions cybernétiques, infractions relatives au foncier, meurtre, trafic d’enfants, viol et agressions sexuelles, vol à mains armées, vol d’automobiles et de motocyclettes.

✍🏾Avec L’investigateur du Jour
La Tempête Infos

Loading...