Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Gestion efficace de la Covid-19 : Les mesures économiques à fort impact proposées par le Dr Harry Vidérot, pour soulager les Béninois

0 90

Aujourd’hui samedi 25 avril 2020, nous abordons la 2è partie du « PLAN SES-COVID » du Docteur Harry Vidérot. Réflexion-analyses approfondie basée sur les réalités pratiques propres au Bénin, cette 2è partie consiste à éclairer la lanterne des gouvernants pour pallier aux dégâts économiques que sont entrain d’engendrer la pandémie du Coronavirus. De quoi amoindrir les difficultés de tous les secteurs et classes des travailleurs Béninois, face au mal pernicieux.

Lisez plutôt.

L’Organisation internationale du travail (OIT) interpelle sur les mesures économiques en estimant que la crise économique générée par la pandémie pourrait entraîner une hausse du chômage, pouvant toucher jusqu’à 25 millions de personnes dans le monde.  Elle estime également une baisse de revenu des travailleurs susceptibles d’atteindre 3.400 milliards de dollars. Cependant, il existe une chance de sauver des millions d’emplois, si les gouvernements agissent pour « assurer la continuité des opérations des entreprises, éviter les licenciements et protéger les travailleurs vulnérables ».

Plaidant pour des aides aux revenus, des indemnités temporaires, la cessation pour le moment du payement des charges sociales, des crédits d’impôts même pour les travailleurs indépendants et un soutien financier aux entreprises, surtout les petites et moyennes entreprises. Les mesures d’accompagnements par l’Etat permettront de sauvegarder des millions d’emplois et une participation active aux impôts, par suite de ses entreprises. Les pays, surtout africains comme le Bénin ou l’économie informelle est majoritairement développée, seront face à une crise sans précédent. Des vies des populations fragiles sont en jeux sans oublier l’impact sur le développement du pays. Un dispositif de recensement des personnes de l’économie informelle peut être fait contre le don des kits COVID-19 pour être efficace. Le Benin se doit donc de mettre en place un comité de veille économique, pour « évaluer et anticiper les répercussions économiques directes et indirectes de la Covid-19 ».

 

LIRE AUSSI :  Coronavirus : 05 nouveaux sujets détectés, le Bénin passe à 13 cas confirmés !

Amortir les effets de la COVID-19 sur les TPME et salariés affiliés à la CNSS

Les TPME évaluées souvent à un capital de moins de 5.000.000 F Cfa affiliés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) peuvent voir  la suspension du paiement des charges sociales et la mise en place d’indemnités spécifiques visant à amortir les effets de la COVID-19 sur les TPME et salariés affiliés à la CNSS. Les salariés affiliés à la CNSS qui se sont retrouvés en arrêt de travail pourront ainsi percevoir une indemnité mensuelle, financée par le fonds spécial pour la gestion des effets du Coronavirus et ce, pendant la période de la crise. Ils pourront continuer également à bénéficier des allocations familiales et de l’Assurance Maladie.

LIRE AUSSI :  Polémique autour du vaccin contre le Coronavirus destiné à l’Afrique : Voici la réaction du gouvernement Talon

Il pourrait être envisagé de reporter les échéances des crédits bancaires relatifs aux mois de mars, avril, mai et juin, sans paiement de frais ni de pénalités. Celles-ci seront reportées à la fin du crédit après la dernière échéance prévue. Les entreprises dont l’activité est maintenue mais qui souffrent des difficultés de trésorerie peuvent quant à elles, obtenir de la part des banques, une ligne de crédit supplémentaire garantie par l’Etat.

 

Le chantier des travailleurs du secteur informel

Directement impactés par les effets négatifs du confinement sur l’économie, le cas des salariés du secteur informel non déclarés à la CNSS qui représentent une part importante de la population et occupant une place considérable dans le panorama économique béninois, est encore plus complexe. Par la complexité de la problématique et la difficulté que revêt leur identification précise, un dispositif de recensement des personnes de l’économie informelle peut être fait contre le don des kits COVID-19, pour une efficacité palpable et prouvée.

LIRE AUSSI :  Coronavirus : Comprendre comment le nombre de cas confirmés a chuté de 339 à 130 au Bénin !

                                       Dr Harry VIDEROT

A suivre dans nos prochaines publications, la 3è et dernière partie du « PLAN SES-COVID » du Dr Harry Vidérot.

….. Pour ne plus rater aucune information de l’actualité, abonnez-vous gratuitement à la page Facebook de votre journal    LA TEMPÊTE    en cliquant sur J’AIME (en bleu), une fois sur la page. Pour accéder à la page, veuillez cliquer ici : https://www.facebook.com/hosloth2/https://www.facebook.com/hosloth2/

Video Leader 1

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend