Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

« Fini les 100% de députés d’un clan à l’Assemblée Nationale… » : Quand le candidat « Démocrate » Gafari Adéchokan et ses pairs démarrent la machine de la conquête dans la 15è C.E

Gafari Adéchokan
0 1 553
Gafari Adéchokan

C’est désormais officiel ! La compétition entre les sept (07) partis politiques en lice pour les élections législatives du 08 janvier 2023 au Bénin, a démarré ce vendredi 23 décembre 2022. Et chaque formation politique retrousse ses manches pour sortir son épingle du jeu le 08 janvier par les urnes. Dans la 15è circonscription électorale prenant en compte du 1er au 6ème arrondissement de Cotonou, les huit (08) candidats (04 titulaires et 04 suppléants) du principal parti de l’opposition « Les Démocrates », ont lancé les hostilités.

Candidats titulaires des Démocrates dans la 15è circonscription électorale

C’était à l’occasion d’une grande mobilisation déroulée dans la soirée de ce vendredi 23 décembre au quartier Guinkomey, dans le 5ème arrondissement de Cotonou. Sous la bénédiction du leader Patrick Djivoh, les 08 candidats ont, à tour de rôle, sympathisé avec une horde de militants venus par délégation, de tous les quartiers des six arrondissements concernés. Sur les lieux, étaient également présente, une forte délégation des conducteurs de taxi-moto (Zémidjan) qui reaffirment leur soutien au parti qui a pour Président d’honneur l’ancien Chef d’État, Boni Yayi.

Patrick Djivoh

Porte parole des candidats de la 15ème circonscription électorale, le 2è titulaire sur la liste, Gafari Adéchokan a délivré un message de gagne et de remobilisation générale.
Quelques extraits.

« Notre message est clair.
Fini les 100% de députés d’un clan à l’assemblée nationale, pour que renaisse le parlement de la contradiction. La démocratie se nourrissant de la contradiction, et c’est de la contradiction que jaillit la lumière et le bien-être, pour que les lois qui seront votées à l’Assemblée nationale puissent être des lois qui profiteront au peuple béninois tout entier.

Les députés de la 8è législature ont voté des lois contre le peuple qui les ont mandatés et ils n’ont pas pu, en une seule fois au moins, contrôler l’action du Chef de l’État et de son gouvernement.

Je pense que c’est un manquement grave pour la qualité des parlementaires que nous avons connus par le passé et qu’aujourd’hui, subitement, en une mandature, la 8è, on soit passé totalement à côté. Nous pensons que la 9è mandature sera consacrée à revaloriser la fonction du député pour qu’on ne soit plus la honte de l’humanité. »

Votons tous » Les Démocrates », le 08 janvier 2023 !

 

« En 2007, l’actuel Chef d’État a dévoilé sa position vis-à-vis de l’option qui devait accorder ou non, la majorité parlementaire au président de la République d’alors (Boni Yayi). Dans son argumentaire, il a été clair en faisant savoir qu’un Président de la République ne doit pas avoir la majorité au parlement. C’est pourquoi, en son temps, il avait œuvré pour que le président Boni Yayi n’ait pas la majorité.

Et c’est le moment que le peuple doit choisir aujourd’hui, pour lui appliquer la même règle et idéologie qu’il a défendues en 2007. Je crois que le peuple est dans la dynamique et pour que Vivent les Démocrates au parlement. »

✍🏾Loth HOUSSOU
➖➖➖➖
Soyez toujours le premier à avoir l’info grâce à notre application mobile Tempête Infos à télécharger ici👇🏾
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.hostingforstream.tempeteinfos

Loading...