Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

EVEILLONS-NOUS (épisode 11) : Et si nous arrêtions de commettre ces péchés que Dieu ne pourra jamais nous pardonner !!?

0 725

RIP !!!

Rest in peace! C’est ce qu’on lit souvent sur les réseaux sociaux, lorsqu’on annonce le décès de quelqu’un. En moins de deux heures de temps, des centaines d’internautes se pointent déjà. Qui pour appuyer « j’aime », qui pour écrire « RIP ». En vérité, sommes-nous sérieux sur cette terre? Lorsqu’un proche est malade et traîne une ordonnance par faute de moyens, est-ce que nous arrivons à lui apporter assistance comme il le faut ? La réponse est « Non »! Ou presque souvent pas, si ce n’est l’inverse auprès de certaines exceptions.

Alors, pourquoi venons-nous faire le malheureux après le décès de ce dernier ? Arrêtons l’hypocrisie ! Aujourd’hui, lorsque vous avez un projet et que vous allez le présenter à quelqu’un pour demander un prêt afin de démarrer, le plus souvent, il vous dira que vous êtes venu en retard et qu’il a remis tout ce qu’il avait sur lui à quelqu’un juste hier seulement. Cependant, deux semaines après, dès lors que vous retournez voir la même personne pour lui annoncer le décès de l’un de vos parents ou de vos beaux parents avec comme doléance un besoin de prêt pour les obsèques, vous êtes étonnamment servis et satisfaits sans hésitation !!!

Voilà ce que nous, humains sommes sur cette terre…!

« J’ai encore en mémoire l’accident qui a emporté mon feu frère Jacob. J’ai appelé plus de dix personnes pour, ne serait-ce l’assister dans le centre sanitaire où il a été évacué, le temps que je n’arrive, puisque j’étais carrément loin. Seulement deux (02) amis ont été à ses chevets. Ce n’est qu’après avoir appris sa mort que les 08 autres ont commencé à faire preuve de compassion hypocrite en mettant « RIP » sur les réseaux sociaux, en mémoire de mon frère. Voilà ce que nous sommes.

Le dimanche dernier, je ne faisais que ricaner chaque fois que je voyais la photo d’une maman, avec des mots d’affection, publiée sur les réseaux sociaux, à l’occasion de la célébration de la « Fête des Mères ». En effet, ce que je me demande, combien de fois ces jeunes se soucient-ils réellement de leurs mamans pendant une semaine, un mois ou une année ? Ne serait-ce qu’ à travers un appel, un message, un peu d’unités pour lui permettre d’effectuer des appels, ou encore un petit geste par transfert d’argent ??? Il y en a qui ne savent même pas comment leurs mamans mangent, de quels aliments elles arrivent à calmer leur faim, contre gré, et ignorent même que la consommation de certains aliments peuvent même précipiter le décès de ces dernières, en si peu de temps, au regard de leur âge, etc…

Nous devons changer de mentalité…

Un jeune, de la trentaine environs disait, dans un bar, que sa maman est indisposée depuis quelques jours et qu’il n’est pas encore parti lui rendre visite, tout simplement parce qu’il n’est pas son seul fils. Il a même eu le culot d’avancer en disant que dès qu’elle mourait, qu’il sera en mesure d’organiser des funérailles gigantesques en sa mémoire, afin de prouver aux autres frères qu’il est le plus nanti de connaissances.
Je lui ai humblement répondu qu’il pêche par ignorance et que s’il tient de ces propos sans être recadré, il risque de mourir avant sa maman. D’enterrer sa maman de son vivant, au lieu d’attendre sa mort pour faire le « faro faro ». Il a demandé à rester en contact avec moi, et nous avons sympathisé depuis ce jour, car il venait de toucher du doigt une vérité qu’il ignorait depuis lors.

Chers amis de la toile, célébrons-nous de nos vivants !

👉🏿Extrait d’une publication du journaliste Aimé Sodjinou alias « Majesté papa Diano, le talokpémiste national »

✍🏾La Tempête Infos

Loading...