Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

En visite à Joël Aïvo : Les députés du parti « Les Démocrates » refoulés à l’entrée de la prison de Cotonou. Ce que dit la loi

0 2 128

Après avoir visité Reckya Madougou il y a quelques jours à la prison civile d’Akpro-Missérété, les députés du parti de l’opposition « Les Démocrates » étaient à la prison civile de Cotonou ce mercredi 08 février 2023. Objectif, rendre visite à Joël Aïvo, leader du parti incarcéré depuis 2021. Mais malheureusement, l’accès au détenu ne leur a pas été donné. Les responsables de la prison civile de Cotonou leur ont signifié que ce n’était pas possible. Cet incident qui a été très vite répandu dans l’opinion a peut-être une explication.

Dans les messages de dénonciations relayés sur les réseaux sociaux, certaines personnes ont lié cette interdiction de visite aux restrictions prises par la prison de Cotonou contre la programmation de la Covid-19. Bien entendu, il s’agit d’une raison improbable, car la Covid-19 est presque conjuguée au passé au Bénin.

De sources concordantes, il aurait été plutôt signifié à la délégation du parti de l’opposition qu’elle devrait se munir d’un permis de visite, afin d’être autorisée à rencontrer le Professeur Joël Aïvo. Cet argument des responsables de la prison serait conforté par un vieux décret portant régime pénitentiaire. Il s’agit plus précisément du décret n°73-293 du 15 septembre 1973. Par ailleurs, il faut préciser que ce décret avait été modifié en ses articles 67 et 68 par le décret n°78-161 du 23 juin 1978 modifiant le décret portant régime pénitentiaire.

Que dit le décret sur le droit de visite en prison ?

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp: 👇🏾
https://chat.whatsapp.com/HZY6wyxy0W3GegWSLBM09O

Dans la section III (droit de visite) du décret concerné, on retrouve les conditions de visite et de délivrance du permis de visite. En son article 33, le décret indique que : « nulle visite de la prison autre celles des autorités judiciaires n’est autorisée sans permis de visite ».

Quant à l’article 34 du même décret, il précise que « les permis de visite peuvent être délivrés par le juge d’instruction pour les détenus sous mandat de dépôt ; par le procureur général poir les détenus en instance de passer devant la Cour d’appel ; par les sous-préfets pour les détachements pénitentiaires ; par le ministre de la justice pour les cas non prévus aux alinéas précédents ».

Cependant, une question taraude les esprits. Il convient en effet de se demander si ce décret est rigoureusement mis en application. Tous les visiteurs qui se rendent dans les prisons ont-ils toujours eu besoin de se faire délivrer un permis de visite ? La réponse est probablement non.

Avec Bénin Web TV
➖➖➖➖
Soyez toujours le premier à avoir l’info grâce à notre application mobile Tempête Infos à télécharger ici👇🏾
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.hostingforstream.tempeteinfos

Loading...
X