Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Échanges de tirs entre policiers et malfrats hier nuit à Godomey : 02 malfrats abattus et plusieurs autres blessés, en cavale (Voici le film de l’opération du tic au tac entre policiers et malfrats)

0 175
Échanges de tirs entre policiers et malfrats hier nuit à Godomey
02 malfrats abattus et plusieurs autres blessés, en cavale
(Voici le film de l’opération du tic au tac entre policiers et malfrats)
Publié le 31 Oct. 2019 à 10h 00’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE

Hier mercredi 30 octobre 2019 à Godomey, aux environs de 21h 30mn et pendant plus de 45 mn, un combat à feu digne d’un vrai film à la hollywoodienne s’est déroulé entre un grand réseau de malfrats réputés et les éléments de la police républicaine. Bilan, 02 malfrats abattus, plusieurs autres blessés par balles qui ont dû prendre la clé des champs, contre 00 blessés côté policiers.
De nos investigations menées tôt ce matin, après l’alerte donnée par un professionnel des médias hier nuit, il ressort que le scénario a eu pour cadre les alentours de la buvette « Bleu profond » situé sur les pavés de Godomey gare, un endroit connu comme étant le nid des bandits et des coupeurs de routes qui dépouillent régulièrement les paisibles populations, lès la tombée de la nuit. Suffisamment informés de cette galère des habitants à travers des plaintes à n’en point finir, les éléments du commissariat de Godomey (situé en face du cimetière PK 14 et couvrant 49 quartiers de cet arrondissement), ont bien ficelé une opération, pour en finir avec ces virus d’insécurité notoire.
Et hier mercredi soir, ce fut le jour « J »
Revenus sur les lieux pour leur sale besogne, les hors la loi avaient démarré leur opération. Mais les éléments de la police républicaine en fonction au commissariat de Godomey s’étaient retranchés dans un coin, pour mieux observer avant de bondir sur ces derniers à travers des coups de feu. Côté malfrats, la riposte a été automatique avec des armes à feu, à leur tour. S’étant rendus compte d’un grand surnombre de leurs adversaires sur le terrain, les éléments de la police ont dû se retirer pour chercher du renfort. Et les malfrats se croyaient en territoire conquis, tirant des coups de feu en l’air pour mieux dépouiller les boutiques aux alentours, désertées par leurs propriétaires, face au délicat moment d’insécurité.

De retour quelques minutes seulement après, les malfrats ont été outrageusement balayés et maîtrisés en un laps de temps. Et c’était un véritable « tic au tac à feu », mettant en état d’alerte tout un périmètre  et des milliers d’habitants d’un arrondissement (Godomey) connu comme le plus peuplé au Bénin. Bilan, 02 morts côté malfrats et plusieurs blessés qui ont dû fuir, face à l’artillerie sortie par la police.

Pour le moment, une enquête est en cours, pour mettre la main sur les éventuels malfrats auteurs de l’opération. Les corps ont été déposés dans une morgue à Cotonou.

Nous y revenons.
LIRE AUSSI :  Protestation contre l’évaluation des enseignants : Un syndicaliste et des enseignants arrêtés à Azovè

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend