Décédé dans des circonstances douteuses : Le corps du rappeur nigérian Mohbad exhumé pour autopsie (Images)

4 466

Décédé dans des circonstances controversées puis enterré le lendemain, le corps de l’artiste Nigérian Mohbad a été exhumé pour une autopsie.

Mohbad

La toile est sous le choc depuis plusieurs jours, concernant le décès prématuré d’une célébrité de la musique nigériane passée de vie à trépas le mardi 12 septembre 2023 dans une clinique de l’État de Lagos. De son vrai nom Ilerioluwa Oladimeji Aloba, le corps de l’artiste afro pop Mohbad âgé de 27 ans, a été exhumé, jeudi 21 septembre 2023 pour autopsie. Ceci, après la pression populaire des milliers de fans, internautes et proches du défunt qui réclament justice pour le jeune rappeur « assassiné » et inhumé dans une précipitation (moins de 24h après son décès).

Le hashtag #justiceformohbad (#justicepourmohbad) est ainsi devenu viral sur la toile. De même, des manifestations populaires se sont déroulées dans les principales villes du Nigeria. Les mêmes mouvements de protestation sont annoncés Nairobi, la capitale du Kenya, et à Londres, en Angleterre.

Des auteurs de l’assassinat pointés du doigt

Alors que la Police de l’État de Lagos dit avoir ouvert une enquête et que le corps du chanteur a été exhumé pour des besoins d’autopsie, les fans de Mohbad, ont déjà pointé du doigt des coupables.

Le premier sur la liste, son ancien producteur, Naira Marley, d’autant plus que la rupture du contrat qui les liait ne s’était pas déroulée en de bons termes. L’artiste, subissait des actes de harcèlement et d’intimidation de la part de ce dernier. La seconde personne soupçonnée, a pour nom Samson Balogun. Il est un promoteur artistique connu sous le nom de Sam Larry. Très proche de Naira Marley, il avait dirigé un groupe d’hommes armés pour interrompre le tournage d’une vidéo de l’artiste défunt très récemment.

Cependant, bien que MohBad avait affirmé qu’il avait été agressé et qu’une partie de son équipement avait été détruite, sa plainte déposée dans un commissariat de police n’avait jamais connu une suite. Et c’est bien après son décès que le Gouverneur de l’État de Lagos ait promis que toute personne impliquée de près ou de loin dans la mort du jeune artiste sera traduite devant les juridictions compétentes.

Une enquête en cours…

Selon les médias locaux nigérians, le commandement de la police de l’État de Lagos a mis en place, un comité de 13 hommes chargé de mener une enquête approfondie sur les circonstances de sa disparition.

Ce comité d’enquête, qui a débuté ses travaux le lundi 19 septembre, aura pour mission de mener une enquête approfondie et rigoureuse afin de démêler le vrai du faux. Son rapport final devrait être rendu dans les deux prochaines semaines, permettant ainsi de faire toute la lumière sur cette affaire tragique.

Pour rappel, l’artiste Mohbad laisse derrière lui, une femme et un petit garçon de 5 mois.
A suivre…

✍🏾Loth HOUSSOU
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.