Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Crise pré-électorale au Bénin: Voici les propositions de l’opposition pour une porte de sortie consensuelle

0 59
Crise pré-électorale au Bénin
Voici les propositions de l’opposition pour une porte de sortie consensuelle
Publié le 21/03/2019
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE

Alors que la majorité parlementaire projetait une Révision « à polémiques » de la Constitution du Bénin avant de sortir de l’impasse électorale qui ne fait que durer, les principales figures de l’opposition ont pensé à une autre trouvaille pour le retour de la paix. Au détour d’une déclaration de presse déroulée hier mercredi 20 mars 2019 dans les locaux des FCBE, des représentants des partis politiques de l’opposition à savoir les FCBE, l’USL et RE ont d’abord fustigé  et rejeté l’idée de réviser la loi constitutionnelle pour le dénouement, avant de faire des propositions idéales, concrètes et démocratiques.
Morceaux choisis.
« Le 06 mars 2019, le Chef de l’Etat a donné l’impression de revenir sur la proposition de l’opposition faite depuis le 18 février 2019, en confiant la recherche de ce consensus au Président de l’Assemblée nationale ».
« L’opposition, tout en dénonçant le caractère biaisé de la démarche du Chef de l’Etat a, jusque-là, continué de prendre part aux discussions tout en rappelant ses préalables et la démarche qui convient en pareilles circonstances conformément au protocole additionnel de la CEDEAO sur la bonne gouvernance et autres textes dont le Bénin est signataire ».
« Mais curieusement depuis quelques heures, circule sur les réseaux sociaux un document  faisant état d’un consensus retrouvé avec la classe politique et qui projette même la révision de notre Constitution. Ce document qui serait le fruit des réflexions d’un groupe de travail dont les travaux sont en cours ne constitue pas un consensus retrouvé avec la classe politique et témoigne par la même occasion du manque de sincérité des auteurs et commanditaires de telles manipulations ».
« Dans une correspondance adressée au chef de l’Etat ce lundi 17 mars, l’opposition a rappelé au chef de l’Etat en quoi devrait consister la recherche du consensus … »
« Au regard de tout ce qui précède, l’Opposition propose que :
– la recherche du consensus soit élargie au-delà de l’Assemblée nationale conformément au protocole additionnel de la CEDEAO dans un format de médiation assurée par une personnalité neutre » ;
« – le  Chef de l’Etat instruise son Ministre de l’intérieur à l’effet de libérer les documents de formalisation et de mise en conformité aux partis politiques dont les dossiers de déclaration de constitution ont déjà été étudiés » ;
« – le Directeur général des impôts soit instruit à l’effet de libérer immédiatement les quitus fiscaux confisqués par ses services »;
« – les propos du genre de ceux tenus par le Ministre de la Justice Monsieur Séverin QUENUM sur une station radio internationale qui contredit tant dans la forme que dans le fond les déclarations du Chef de l’Etat du 06 mars 2019, le mettant ainsi dans une posture de duplicité soit condamnés »;
« – que des instructions claires soient données à la majorité parlementaire réunie au sein du BMP, afin que la perception de double jeux qui est actuellement projetée des déclarations du Chef de l’Etat du 06 mars 2019, cesse d’être des obstacles préjudiciables à une sortie consensuelle et apaisée de cette crise et de cette impasse électorale qui commencent à trop agacer l’ensemble des béninois épris de paix et d’élections inclusives. Cette situation commence également par désoler l’opinion nationale et internationale »;

« – que le processus électoral soit suspendu pour témoigner de la bonne foi du Chef de l’Etat  dans la recherche du consensus prôné ».

Video Leader 1
LIRE AUSSI :  BENIN/Conseil des Ministres : L'intégralité des décisions et la liste des nominations

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend