Tempête Infos
Tempête Infos

Cotonou/Célébration de la « Fête des Mères » et la JIF en différé en l’honneur à Reckya Madougou : L’intégralité de la déclaration de la présidente du CDFL, Souhouratou Saka Lawani

2 408

Recevez des notifications en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant.

✍🏾Loth HOUSSOU

En l’honneur à la gent féminine du Bénin et pour célébrer l’ancienne Ministre membre du parti « Les Démocrates » Reckya Madougou en détention depuis 2021, le Comité de Développement des Femmes du Littoral (CDFL) fondé par l’He Gafari Adéchokan a célébré, dimanche 26 mai 2024, la « Fête des Mères » et la « Journée Internationale des Femmes » (JIF) en différé. Devant un parterre d’environ 2.000 femmes conviées pour la circonstance, toutes honorées par la présence du président du parti « Les Démocrates » Boni Yayi, la présidente du CDFL, Souhouratou Saka Lawani a délivré un message poignant à l’endroit des femmes et aux dirigeants Béninois.

Souhouratou Saka Lawani, présidente du CDFL

ALLOCUTION DE LA PRESIDENTE DU COMITE DE DEVELOPPEMENT DES FEMMES DU LITTORAL (CDFL), Madame Souhouratou SAKA LAWANI, A L’OCCASION DE LA CELEBRATION EN DIFFERE DE LA JOURNEE INTERNETIONALE DE LA FEMME (JIF) 2024 ET LA FETE DES MERES.

Excellence monsieur le Président du parti LES DEMOCRATES, docteur Ishola Thomas BONI YAYI,
Monsieur le premier vice-président  du parti LES DEMOCRATES, honorable Eric Camille Louis HOUNDETE,
Monsieur le deuxième vice-président du parti LES DEMOCRATES, Président du groupe parlementaire LES DEMOCRATES, Honorable Nourénou ATCHADE,
Mesdames et messieurs les vice-présidents du parti LES DEMOCRATES,
Honorables députés à l’Assemblée nationale, élus  démocrates, vrais défenseurs du peuple souverain,
Très cher honorable Gafari ADECHOKAN, toutes les femmes du Littoral par ma voix, vous disent grand MERCI et souhaitent les bienvenus à tous nos hôtes.

MI KOUABO – MIKOU DO AYII SIIN SIIN  – MIKOU DO AYII DJIDJON –  MIKOU DO ZONLIIN – ÈKAABO – ÈKOU IDJOKO – MIAWÉZON – BEIKAWÉRO –
FOR NAN KAYOO – IKOU RAN DOO.

Mesdames et messieurs les membres de la Coordination nationale du parti LES DEMOCRATES, ici présents et représentés,

Chers coordonnateurs de  la 15e  Circonscription électorale,

Mesdames et messieurs les membres du Comité de développement des Femmes du Littoral (CDFL),

Très chères mamans,

Chères sœurs,

Honorables invités,

En cette occasion dédiée aux femmes, permettez-moi de rendre grâce à Dieu Allah Tout puissant, le miséricordieux qui a favorisé la rencontre de ce jour.

C’est également le lieu de rendre hommage à notre papa bien aimé, le président  du Parti son excellence docteur Ishola Thomas BONI YAYI,  à tous les responsables  à divers niveaux et à nos vaillants soldats au front que sont nos honorables députés à l’Assemblée nationale, pour tous les sacrifices qu’ils ne cessent de consentir pour la restauration de la démocratie et de l’état de droit dans notre pays et surtout pour que la femme béninoise souffre moins.

De gauche vers droite, Souhouratou Saka Lawani, Boni Yayi et Gafari Adéchokan

Mesdames et messieurs,

Qu’il vous souvienne qu’à  l’occasion  de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, par les femmes du CDFL le dimanche 19 Mars 2023, nous avons prié Dieu, avions émis les vœux et avions promis nous investir afin que notre camarade de lutte, l’amazone de tous les temps, notre chère sœur et maman Reckyath MADOUGOU participe en personne à cette édition avec nous. Mais hélas, le pouvoir de la rupture, malgré les démarches et les supplications du peuple, de même que celles de notre très cher Papa,  le Président docteur  Ishola Thomas BONI YAYI, n’a pas favorisé sa libération pour qu’elle soit parmi nous aujourd’hui. Dans les mêmes ordres d’idées c’est toujours le statut quo pour  les exilés et tous les détenus politiques.

Nous ne nous décourageons pas. Nous n’en avons pas le droit, car tant que notre pays sera sous l’emprise de ce régime et qu’une seule femme sera marginalisée et martyrisée comme l’est actuellement notre camarade Reckyatou MADOUGOU, nous femmes du CDFL et les femmes Amazones du Littoral n’abandonnerons jamais la lutte.

Très chère sœur Rekyatou MADOUGOU, saches que toutes les femmes du littoral te porte, pas simplement en pagne comme nous le voyons, mais réellement  dans leurs cœurs. Ce que tu vis aujourd’hui  passera et nous sommes convaincus que le bout du tunnel n’est pas loin. Tout finit par finir, et  seul Dieu Allah Tout Puissant est Eternel.

Monsieur le Président du parti LES DEMOCRATES,

A vous très cher papa,

Comment ne pas aimer l’homme que vous êtes ?

Comment ne pas aimer l’homme qui a fait de la césarienne une gratuité ?

Comment ne pas aimer l’homme qui a fait de la gratuité des soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans une réalité ?

Comment ne pas aimer l’homme qui a fait des frais de scolarité pour les filles  une gratuité ?

Comment ne pas aimer l’homme qui a initié pour la toute première fois les cantines scolaires dans notre pays ?

Comment ne pas aimer l’homme qui a initié et développé les micros crédits au plus pauvres contre la pauvreté ?

Comment ne pas aimer l’homme sous qui les produits vivriers sont moins chers ?

Très cher Papa Docteur Ishola Thomas BONI YAYI soyez en remercier mais sachez que vous nous manquez beaucoup. C’est DIEU notre Père Céleste qui vous rétribuera au-delà de vos attentes.

Mesdames et messieurs,

Le thème retenu pour l’édition de la journée qui nous rassemble ici aujourd’hui dans cette magnifique plate-forme est « Investir sur la femme : accélérer le rythme».
Malheureusement, nous vivons l’amer constat de l’indifférence du gouvernement face à la souffrance des femmes au quotidien car, non seulement il n’investit pas sur elles, mais plutôt il freine le rythme des efforts que les femmes fournissent personnellement au quotidien  au lieu de l’accélérer.

Mesdames et messieurs,

Les femmes béninoises souffrent  énormément et il faut que ça s’arrête maintenant.

Dans leurs foyers comme dans les marchés, les femmes pleurent parce que rien n’est à sa place dans notre pays actuellement. Les efforts fournis aussi bien par leurs conjoints que par elles-mêmes sont systématiquement et continuellement saccagés par les reformes du gouvernement. Les emplois et les commerces de nos braves femmes sont détruits.

La vie est trop chère actuellement au BENIN. C’est déplorable que le maïs, le gari, le haricot anciennement à la portée des plus pauvres coûtent excessivement chers de nos jours et c’est au temps de la rupture que ce malheur s’abat sur notre pays le BENIN. Malheureusement le gouvernement de la rupture constate et reste impuissant face à ce drame.

Sur le plan politique, la femme  béninoise n’est plus en sécurité car, les reformes qui ont engendrées les évènements malheureux de 2019 et de 2021 au Bénin sont toujours maintenues et plus renforcées. La menace est là avec le nouveau code électoral promulgué par le gouvernement. Nous devons travailler ensemble pour corriger cela pour que nos femmes soient rassurées que tout se passera bien en 2026.

Dans tout ça, c’est toujours la femme qui reçoit le contre coup.

Mesdames et messieurs, très chères mamans,

Bonne fête à toutes les mamans que nous sommes.

C’est nous qui donnons la vie, éduquons les enfants et en un mot formons les hommes de demain. Soyons en fières.  Notre papa chouchou, le mari de toutes les femmes du Bénin de tout le temps saura nous parler tout à l’heure et utiliser les mots justes qui conviennent pour nous consoler. Il sait bien le faire et c’est pourquoi nous lui faisons confiance depuis toujours.

Mesdames et messieurs,

Je m’en voudrais de ne pas dire sincèrement merci au Président du parti le docteur Ishola Thomas BONI YAYI, au Président Nourénou ATCHADE, et  à l’honorable Gafari ADECHOKAN, grâce au soutien, appui et investissement de qui, le présent évènement à lieu.

Eshéhoun Kpikpo – Oloroun Oba Saati Rahaman aa boukoun foun gniin ooo – Akpé kaka – N’Nangbé ooo – Nantan maan oooo –  Nan Siaaraa.

Pour finir, nous femmes du littoral prenons ici l’engagement de travailler plus ardemment, afin que 2026 ne soit qu’une formalité pour les démocrates pour qu’enfin, nous retrouvions le Bénin où tous les béninoises et béninois sont libres de circuler, de s’exprimer et de vaquer à leur occupations sans qu’un bulldozer ne débarque pour tout détruire.

A nos frères et sœurs qui sont de l’autre côté, le Benin va mal, notre pays va mal,  nous vous tendons la main. Ensemble dans l’union relevons le défi, délivrons notre pays et  le Benin s’en sortira grandi.

Vive le CDFL,
Vive les femmes amazones du littoral,
Vive la démocratie,
Vive les démocrates,
Vive le Bénin,
Bonne fête à toutes et à tous,

Je vous remercie.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos


En savoir plus sur ACTUALITE DU BENIN TEMPÊTE INFOS

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Recevez des notifications en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X

En savoir plus sur ACTUALITE DU BENIN TEMPÊTE INFOS

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading