Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Communales du 17 mai 2020 au Bénin : Enjeux d’un scrutin à face voilée des “primaires” pour la présidentielle de 2021

0 3 294
Communales du 17 mai 2020 au Bénin
Enjeux d’un scrutin à face voilée des “primaires” pour la présidentielle de 2021
Publié le 17 Fév. 2020 à 14h 00’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE Infos


Le tournant politique de 2021 s’annonce décisif, au regard du visage que présente aujourd’hui l’environnement politique national avec la nouvelle charte des partis politiques. Dès lors, le chemin apparaît long et jalonné d’embûches pour les aspirants au fauteuil présidentiel en 2021.
Avec le système de parrainage introduit dans les nouvelles dispositions électorales, plus de saut dans l’inconnu. Pour espérer briguer la magistrature suprême, il y a des étapes à franchir. Contrairement aux autres années, il y a une sorte de primaire qui trace la voie d’or pour siéger au Palais de la Marina. Il s’agit, bien évidemment, des élections municipales et communales qui deviennent visiblement, un « passage obligé » pour toutes les formations politiques qui envisagent conduire la destinée du pays en présentant un candidat en 2021.
Cette nouvelle disposition du législateur béninois vient mettre un terme aux « candidatures fantoches » de plaisantins et d’aventuriers politiques qui conçoivent la gestion du pouvoir d’Etat comme un jeu d’enfant. Ainsi, pour l’élection présidentielle de 2021, les données ne seront plus les mêmes.
En effet, les élus communaux sont ceux qui désigneront les candidats de l’opposition lors la présidentielle de 2021, vu que les 77 députés sont acquis à la cause du pouvoir en place. Et donc, pour qu’il y ait challenge en 2021, les partis de l’opposition doivent batailler dur pour s’offrir la chance de positionner leurs candidats en 2021. Dès lors, celui qui envisage être candidat en 2021 dans le rang de l’opposition se doit donc de garantir des maires (16 minimum selon le nouveau code électoral).
Donc, les communales de 2020 constituent la première plus grande bataille pour les partis de l’opposition afin qu’on assiste à un véritable challenge en 2021. D’où les communales de Mai 2020 constituent la primaire pour la présidentielle de 2021 pour les forces politiques de l’opposition.

Pour qu’il n’y ait pas grincements de dents, ils doivent véritablement mouiller le maillot. Ce n’est qu’à ce seul prix qu’ils peuvent défier la machine électorale mise en place par le pouvoir en place qui a déjà le vent en poupe.


Chers lecteurspour ne plus rater aucune information de l’actualité, abonnez-vous gratuitement à la page Facebook de votre journal    LA TEMPÊTE    en nous donnant un J’aime sur la page, après avoir cliqué ici: https://www.facebook.com/hosloth2/https://www.facebook.com/hosloth2/ 

Video Leader 1
LIRE AUSSI :  Développement local: Ces projets phares du Maire Jean Méjor Zannou pour illuminer Sô-Ava

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend