Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Cité comme étant le cerveau d’une supposée tentative de coup d’État contre Talon : Ce que le colonel Pascal Tawès a dit après son audience au Palais, ce mardi

0 1 276

L’affaire avait fait grand bruit, courant février 2020. Colonel à la retraite depuis 2013 et résidant aux États-Unis d’Amérique, le nom du colonel Pascal Tawès avait été cité dans une affaire de tentative de coup d’État contre le régime en place, mais qui avait été heureusement déjouée. Selon l’hebdomadaire panafricain “Jeune Afrique” qui a donné la primeur de l’information, plusieurs hommes en uniforme complices auraient d’ailleurs été arrêtés, dans le cadre des enquêtes liées au dossier.

Celà fait déjà plus d’un an, et aucune suite liée à l’information n’est encore connue de l’opinion publique. Informée d’une audience avec le Chef de l’État Béninois ce mardi, bon nombre de Béninois se posent la question de savoir ce dont Patrice Talon et son hôte Pascal Tawès auront discuté, après cette “rumeur” qui a agité la toile. A sa sortie, de l’audience, voici ce que le colonel Pascal Tawès a confié à la presse.

LIRE AUSSI :  Rentré par un vol spécial affrété par le Président Buhari : Boni Yayi aurait séjourné dans 02 pays d’Afrique de l’Ouest, avant son retour à Cotonou

” J’étais à cette audience pour rendre compte au Chef de l’Etat de ma situation administrative actuelle.
Comme vous le savez mieux que moi d’ailleurs, j’ai été envoyé aux États-Unis en qualité d’attaché de défense en 2011, avec un visa d’un an renouvelable.
Je suis retraité depuis Octobre 2013 mais malheureusement, les différents responsables de l’ancien régime ne m’ont pas accordé l’assistance nécessaire efficace qui permette le retour de ma famille au Bénin de manière sereine.

C’est pour cette raison que j’ai rencontré le Président de la République pour qu’il intervienne pour un règlement diligent de mon dossier administratif.
Le Chef de l’Etat m’a bien reçu. Il m’a donné des directives et des conseils nécessaires et il m’a promis instruire les structures concernées afin que je sois satisfait.”

Le colonel Pascal Tawès, au milieu du Dir. Gén. de la Police Républicaine Soumaïla Yaya (à droite) et du Directeur du cabinet militaire de la Présidence Bertin Bada (à gauche)

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend