Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Carnet Noir : Moïse Mensah nous a quittés

0 171

Carnet Noir

Moïse Mensah nous a quittés

Publié le 02 Juillet, 2019 à 15h 08mn
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE

Le regretté Moïse Mensah


L’ex Haut Commissaire à la gouvernance concertée sous le régime de Yayi (2008 – 2016), Moïse Christophe Mensah a cassé la pipe.
Agé de 85 ans, l’homme a rendu l’âme tôt ce matin 02 juillet 2019, des suites d’une longue maladie.
Administrateur international, il a été récemment Conseiller au sein de l’administration de l’Alliance pour une Révolution verte en Afrique (ARA). Ministre des finances sous Mathieu Kérékou en 1996 après sa participation à l’élection présidentielle de la même année, suite à son retour au bercail en 1991 n’est plus de ce monde.
Pour l’heure, le programme des obsèques n’est pas encore connu.
Qui est Moïse Mensah ?

Né le 22 mars 1934, Moise Christophe Mensah est un homme politique béninois et administrateur international.
Il a suivi une formation d’ingénieur agronome à l’Institut d’études sociales de La Haye . Plus tard, il a étudié à la School of Banking à Paris. Il a été ministre du Développement rural et de la Coopération de décembre 1965 à décembre 1966, dirigeant simultanément la Société nationale pour le développement rural . Après que le président Christophe Soglo eut manifesté un parti pris pour les habitants du Nord, Mensah a choisi de démissionner de son poste et s’est rendu à l’étranger.
Il est devenu représentant régional de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture en 1967 et en devint directeur général adjoint en Afrique trois ans plus tard.

Plus tard, il est devenu président adjoint du Fonds international de développement agricole en 1978. Candidat au poste de directeur général de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture en 1987 (FAO), il a été battu par le libanais Edouard Saouma (décédé le 1er décembre 2012).

LIRE AUSSI :  Célébration du 1er anniversaire du « 236 Night Club » : Le Pdg Carlos Aguessy et Sagbohan Danialou ont tenu le grand pari

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend