Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

BÉNIN : Patrice Talon visite les 28 militaires et policiers blessés par balles dans les violences préélectorales 👉🏾L’intégralité de ce que le Chef de l’Etat a dit

0 2 121

Après cinq (05) jours d’affrontements attroces entre forces de l’ordre et civils dans plusieurs villes du centre et du septentrion du Bénin du 6 au 11 avril 2021, le bilan officiel présenté par les autorités augurent de ce que 28 policiers et militaires sont blessés par balles, 02 civils tués, avec à la clé, des dégâts matériels à coûts de milliards. Hospitalisés au Centre National Hospitalier Universitaire (Cnhu) de Cotonou, les forces de l’ordre ont reçu la visite du Chef de l’Etat Patrice Talon ce mercredi 14 avril 2021, en compagnie des Ministres de la santé et de la Défense. Très touché et fier de la bravoure de ces hommes en uniforme qui ont bravé tous les risques face à des civils déterminés à empêcher la tenue du scrutin présidentiel, voici ce que Patrice Talon a dit. << Je me suis rendu ce jour au chevet des membres des forces de défense et de sécurité blessés durant les dernières manifestations pré-électorales. Le constat est triste et révoltant. 28 de nos braves fils, en charge de notre sécurité au quotidien et dont la mission était d’assurer le convoyage de matériels divers vers nos paisibles populations à l’intérieur du pays et vers les pays de l'hinterland ont été attaqués, séquestrés, torturés et blessés par des individus répondant visiblement à des appels à manifester de personnalités politiques. Je salue la bravoure de nos miraculés qui, dans un engagement remarquable, ont fait montre de professionnalisme. Le peuple entier par ma voix leur est reconnaissant. Mes encouragements au corps médical qui s’investit à leurs côtés pour leur prodiguer les meilleurs soins possibles. Nous ne ménagerons aucun effort afin de les accompagner jusqu'à totale guérison. La lumière sera faite sur les auteurs directs et acteurs indirects de ces troubles afin qu’ils puissent répondre de leurs actes. J’invite les uns et les autres à la retenue et au sens de responsabilité. Le développement de notre Nation est une cause commune qui doit aller au-delà des éventuels clivages inhérents à la vie politique. >>

Loth HOUSSOU

Loading...