Tempête Infos
Tempête Infos

Bénin-Niger : Cinq (5) nigériens arrêtés pour entrée frauduleuse sur le site du pipeline à Sèmè-Podji, les autorités Nigériennes menacent

2 831

Recevez des notifications en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant.

✍🏾Loth HOUSSOU

A travers une déclaration de presse délivrée dans la soirée du jeudi 6 juin 2024, le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), Mario Mètonou a annoncé l’arrestation de cinq (5) Nigériens pour s’être frauduleusement introduits sur le site du pipeline à Sèmè-Podji au Bénin, mercredi 5 juin 2024, avec de faux badge.

« Au lieu d’emprunter l’entrée principale et de s’enregistrer à la guérite, ces personnes ont préféré utiliser une entrée dérobée située à l’arrière du site. (…) Dans cette manœuvre, elles ont bénéficié de la complicité de l’Administrateur Général de WAPCO BENIN qui a pourtant reçu deux jours plus tôt la lettre du Ministre de l’Énergie, de l’Eau et des Mines à travers laquelle l’État béninois a exprimé de vives préoccupations sécuritaires.», dénoncé le magistrat.

Il continue : « Pour justifier cette entrée frauduleuse sur le site, les intéressés ont indiqué être tous des employés de WAPCO Niger dont ils arborent les badges et précisé, qu’en cette qualité, ils n’avaient pas l’obligation de s’enregistrer à la guérite. Une telle justification est inopérante en raison de la sensibilité du site », fait-il savoir, face à la presse béninoise.

Le tic au tac nigérien

Quelques heures seulement après la déclaration du Procureur Spécial de la CRIET, les autorités nigériennes sont sorties de leurs gonds. Par la voix de Mahamane Moustafa Baké, Ministre du pétrole du Niger, le Niger a d’abord rectifié que les cinq personnes arrêtées étaient en mission pour le Niger. Composée de la directrice adjointe de Wapco-Niger et de quatre experts, l’équipe était en mission de supervision de chargement de pétrolier sur le site d’exportation de Sèmè-Podji.

Après cet éclairage, il a demandé la libération immédiate des cinq (5) Nigériens arrêtés sur le site du pipeline à Sèmè-Podji, sans quoi, l’exploitation du pipeline sera suspendue. « Si jusqu’à 17h du jeudi 6 juin 2024, nos équipes ne sont pas libres de leurs mouvements, ils ne sont pas remis dans leurs fonctions d’inspecteurs de cette cargaison, nous allons arrêter la station initiale de Cotonou », a-t-il déclaré sur BBC Afrique.

« Non seulement le bateau ne pourra plus charger mais nous n’allons plus envoyer notre pétrole dans le pipeline jusqu’à ce que les Béninois décident de respecter leurs engagements et jusqu’à ce que les partenaires chinois les amènent à respecter leurs engagements », a-t-il ajouté.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos


En savoir plus sur ACTUALITE DU BENIN TEMPÊTE INFOS

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Recevez des notifications en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X

En savoir plus sur ACTUALITE DU BENIN TEMPÊTE INFOS

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading