Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

BÉNIN/Malgré la non-levée des mesures barrière contre la Covid-19 : Blaaz veut-il défier l’autorité du Président Patrice Talon le samedi 18 décembre prochain ?

0 989

La question mérite d’être posée. Et pour cause, pendant que les autorités gouvernementales mènent sans relâche des efforts pour préserver la santé des populations, en affrontant la pandémie du Coronavirus à travers des mesures strictes en vigueur, certains compatriotes projettent des activités qui prennent dare-dare le contre-pied de cette vision de sauvetage. C’est bien le cas de l’artiste musicien Lawal Assani alias « Blaaz » qui, avec son staff, projettent un concert grand public pour ce samedi 18 décembre 2021, dans les locaux de Canal Olympia, un espace culturel appartenant au Groupe français, Bolloré.

Pourtant, un autre concert grand public prévu le même jour et dans la même ville (Cotonou), a été annulé par ses organisateurs le lundi 13 décembre 2021, parce qu’ils ont pris conscience de la situation, surtout que les mesures barrières contre le Coronavirus n’ont pas été levées par le gouvernement.
Et comme si cela devrait paraître telle une occasion propice, on assiste à des actions de communication, et de façon ardue, pour confirmer la tenue effective de ce concert qui devrait espérer des dizaines de milliers de spectateurs. Démarche contraire aux législations sanitaires en vigueur depuis le 1er septembre 2021 dans tout le Bénin.En effet, jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, aucune structure ou institution de l’État béninois n’a encore délivré aucune autorisation d’organisation de spectacle à qui que ce soit, pour le fameux spectacle du samedi 18 décembre 2021. Ce qui amène même le Béninois lambda à se poser une série de questions.

Quelles sont les raisons qui poussent Blaaz et ses partenaires à persister dans une communication désuète, autour d’un événement qui se déroule dans l’imaginaire des réfractaires de la loi ?

Blaaz veut-il défier l’autorité du Président Patrice Talon, malgré l’interdiction des grands rassemblements dans la ville de Cotonou ?

Le groupe Bolloré va-t-il cautionner cette pagaille dans un pays où la loi ne connait pas d’exception ?

N’est-ce pas là une manière maladroite de saboter les efforts du gouvernement qui tient véritablement à la santé des populations ?

Tout compte fait, l’alerte est déjà donnée, et nous espérons que les autorités compétentes vont, dans les brefs délais, prendre leur responsabilité comme cela s’impose. Nous interpellons le Préfet, le Commissaire central de Cotonou, le Ministre de la Culture et la mairie de Cotonou à suivre ce dossier de près. Oui aux spectacles, mais jamais en violation des lois de la République.

À suivre…

✍🏾La Tempête Infos

Loading...