Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Bénin : Les principales raisons qui expliquent le vote contre la révision de la Constitution, dévoilées

He Assan Séibou
0 2 762

✍🏾Loth HOUSSOU

Alors qu’il fallait 88 votes favorables (4/5) sur les 109 députés avant son passage, le nouveau projet de révision de la Constitution a connu un échec pas très surprenant, dans la nuit du 1 au 2 mars 2024, à l’Assemblée nationale du Bénin. Malgré ses 81 représentants, même des députés de la mouvance présidentielle ont lâché leurs alliés politiques, en votant contre le projet introduit par l’He Assan Seibou, président du groupe parlementaire « Bloc Républicain« .

He Assan Séibou

En vérité, qu’est-ce qui explique ce revers essuyé par le camp politique au pouvoir depuis avril 2016 ?

Hormis les récriminations sociopolitiques émises par le groupe parlementaire du parti de l’opposition « Les Démocrates » dont les élus avaient ouvertement fait bloc contre le projet, les raisons fondamentales qui ont motivé le rejet du projet de révision de la Constitution, ont été dévoilées. Après son vote contre la proposition de la loi, Dr Malick Gomina, l’un des sept (7) députés de la mouvance qui ont brandi un carton rouge, a clarifié sa position.
Lire quelques propos de l’élu de la 13è circonscription électorale (Djougou) à l’endroit du président de l’Assemblée nationale.
Morceaux choisis.

He Malick Gomina

« Monsieur le président, ces dernières semaines, j’ai été interpellé par nombre de nos concitoyens qui ont partagé avec moi leur crainte. Beaucoup d’autres ont certainement voulu le faire, mais ils appartiennent à la majorité silencieuse. »

« Lui dire (au peuple ndlr) que nous avons conscience que ce qui est dangereux pour le pays l’est également pour nous autres acteurs politiques. J’ai voulu leur dire qu’on peut conserver sa sincérité du début, même si on accède à des places. Elle peut donc être rassurée que lorsque l’essentiel nous paraitra en cause, nous ne cèderons à rien. »

« La grande partie de nos compatriotes est inquiète, lorsque cette question est abordée et surtout, avec ce qui se passe dans les pays de la sous-région… Les Béninois craignent que nous les conduisions dans des zones troubles. Et c’est même devenu le fonds de commerce de nos amis politiques. »

« le peuple ne croit pas à nos professions de foi, mais le peuple a toujours raison. C’est à nous qu’il revient de les convaincre de notre bonne foi. »

« …Nous avons pensé trouver un consensus autour de cette proposition. Nous avons espéré y parvenir. Mais à l’arrivée, nous n’y sommes pas parvenus. »

« …Afin d’éviter une utilisation politicienne du rejet de la présente proposition de révision de la Constitution, j’ai voulu accorder ma voix à ceux qui estiment que le moment n’est pas encore arrivé de toucher notre loi constitutionnelle. Malgré la brillance des résultats obtenus par le régime que je soutiens, je ne souhaite pas traîner le goulot révisionniste et passer le reste de la mandature à démentir l’usine d’intoxication qui sera mise en place au lendemain du présent vote. »
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Loading...
X