Bénin : « Les Démocrates » au cœur d’une nouvelle polémique sur la toile

2 265

Au Bénin, le principal parti de l’opposition « Les Démocrates » fait l’objet d’une nouvelle polémique sur la toile, suite à la remise des chèques aux partis politiques bénéficiaires de financement public, pour le compte des trimestres 3 et 4 de l’année en cours, vendredi 15 décembre 2023 par la Cena.

✍🏾Yann Z.

Au nombre de quatre sur la dizaine légalement reconnus par l’État après la mise en vigueur de la loi du système partisan, les partis politiques ayant bénéficié dudit financement sont : l’Union Progressiste le Renouveau, Le Bloc Républicain, Les Démocrates et La FCBE. Ils ont respectivement reçu des chèques de 697.362.954 FCFA (UP R), 519.087.118 FCFA (BR), 164.128.440 FCFA (LD) et 128.421.488 FCFA (FCBE), soit un montant total de 1,5 milliards FCfa.

La polémique alimentée par les internautes est claire. Pourquoi les responsables du parti « Les Démocrates » n’ont-ils pas critiqué le gouvernement de Patrice Talon, lorsqu’il s’est agi d’empocher des fonds publics, alors qu’ils avaient ouvertement rejeté le vote du budget général de l’État exercice 2024 il y a seulement quelques jours ?

Selon eux, étant donné que c’est grâce au budget voté par les députés de la précédente législature que les fonds qu’ils viennent de bénéficier ont été rendus disponibles, pourquoi n’ont-ils pas eu le courage de s’y renoncer ?
Mieux, le chèque a été empoché sans aucune polémique. Un acte qui, selon eux, traduit et affiche une incohérence dans les agissements des Démocrates.

Le financement public des partis politiques, ce que vous devez savoir

« Selon l’article 39 de la loi portant charte des partis politiques en République du Bénin, le concours financier de l’État aux partis politiques a été acté, pour leur permettre de financer leurs activités. En effet, la loi 2019-44 du 15 novembre 2019 portant financement public des partis politiques en République du Bénin précise que le financement public des partis politiques concourt entre autres au fonctionnement des partis, à la promotion de leurs programmes politiques, à la participation aux concertations électorales, à la formation de leurs militants et à l’éducation civique et politique de leurs membres et des citoyens en général », avait rappelé Sacca Lafia le président de la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) aux délégués des différents partis présents.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.