Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Bénin : KGB, Magloire Saizonou (Pdg CTPS) et 124 autres prisonniers libérées sous condition par la CRIET

Kikissagbé Godonou Bernard (KGB), lors de son extradition de Lomé pour Cotonou
0 5 387
Kikissagbé Godonou Bernard (KGB), lors de son extradition de Lomé pour Cotonou

Au Bénin, en dehors des 350 prisonniers graciés par le président Talon dans le cadre de la célébration des 62 ans d’indépendance, des dizaines d’autres prisonniers condamnées et détenues dans les prisons d’Akpro-Missérété, d’Abomey, d’Abomey-Calavi, de Savalou, de Lokossa, de Porto-Novo et de Cotonou bénéficient d’une libération conditionnelle au titre du deuxième trimestre de l’année 2022, par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

Au nombre des 126 bénéficiaires, on y retrouve l’homme d’affaires Kikissagbé Godonou Bernard alias KGB incarcéré le 23 juillet 2018, dans une affaire d’escroquerie en bande organisée. L’homme d’affaires Saizonou Magloire Sètondji, poursuivi pour stellionat le 14 février 2019 aussi y figure.

Selon l’arrêté en date du 6 août 2022 signé du Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Séverin Maxime Quenum, il est mentionné à l’article 2 que « l’exécution de cette mesure est subordonnée, pour les personnes condamnées pour crimes et délits économiques commis au préjudice de l’État, des établissements, offices et sociétés publics ainsi que des collectivités territoriales, au remboursement et au règlement des sommes mises à leur charge ».

Pour rappel, des 350 personnes détenues bénéficiant de la grâce présidentielle par décret en date du 3 août 2022, il n’ y avait aucune pour le compte de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Cette libération conditionnelle des 126 détenus a été signée le 6 août 2022.

La Tempête Infos

Loading...