Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Bénin : Comment un répétiteur de 30 ans a sexuellement agressé une fille de 13 ans (7 ans de prison requis contre lui par la CRIET)

0 1 534

Le lundi 09 mai 2022, un jeune répétiteur de 30 ans était devant la CRIET pour des faits d’agression sexuelle sur mineure. Dans sa réquisition, le ministère public réclame contre l’accusé, 7 ans de prison dont 6 fermes.

Le prévenu est un jeune instituteur de 30 ans. Il est accusé d’attouchements sexuels sur une fille de 13 ans qu’il avait encadré l’année dernière. A la barre ce lundi à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), la mère de la victime raconte que le répétiteur qui a encadré la petite fille de 13 ans l’année dernière était de passage à la maison vers les environs de 20 heures.

Elle affirme être en ce moment, à la cuisine et faisait à manger à la famille quand elle a entendu quelqu’un frapper le portail. C’est ainsi que de la cuisine, elle a demandé à sa fille d’aller vérifier si un visiteur était-il au portail. C’était le répétiteur pour une visite de courtoisie. La maman qui, entre temps, a quitté la cuisine, est venue accueillir le jeune de 30 ans qu’elle a installé au salon avant de s’excuser pour retourner à la cuisine, laissant au salon, sa fille et le répétiteur.

La maman de la victime poursuit que quelques instants après, elle a entendu depuis la cuisine « aïe ! maître ». La maman de la fille est devenue plus attentive aux cris répétés qui provenaient du salon. Quelques instants après, elle a encore entendu: « aïe ! maître, mais arrête! ». C’est de là qu’elle appela sa fille à la rejoindre à la cuisine.

Une fois à la cuisine, la fille a été soumise à un interrogatoire par sa mère. Celle-ci  voulait savoir ce qui se passait au salon. La fille a  tenté de voiler les faits et couvrir ainsi le répétiteur. Elle invente une histoire. Mais sa maman lui assène une claque. La fille confessa alors qu’elle était objet d’attouchements de la part du répétiteur. En effet, le jeune homme avait envoyé ses doigts dans la partie génitale de la fille.
Prise de colère, la mère de la victime garda le jeune répétiteur jusqu’à l’arrivée de son mari. Un contrôle sanitaire fut réalisé la nuit même pour vérifier si la petite fille n’aurait pas contracté un mal. Le résultat de l’analyse du gynécologue fait constater que la jeune fille a été objet d’attouchements sexuels. Le répétiteur fut donc poursuivi.

A la barre ce lundi 09 mai 2022 à la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), le jeune homme de 30 ans, poursuivi pour agression sexuelle sur mineure, a nié les faits. Mais il a fini par reconnaître que c’est par mégarde que ses mains ont touché les parties génitales de l’adolescente.
Dans sa réquisition, le ministère public réclame contre l’accusé, 7 ans de prison dont 6 fermes et le payement d’une amende de 500.000 francs cfa. Le délibéré du juge est attendu pour le 30 mai prochain.

✍🏾Avec Les 4 Vérités

Loading...