Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

ARCHIVES DU 229/Tous deux étudiants et mariés en 1958 : Retour sur les impressionnants parcours estudiantins et professionnels de Rosine et Nicéphore Soglo

0 847

Rosine et Nicéphore se marièrent le 2 juillet 1958 alors qu’ils étaient encore étudiants. Ce mariage est en fait l’union d’enfants de deux « aristocraties » distinctes : l’un bénéficiant de la notoriété d’un passé royal glorieux; l’autre issue d’un groupe social prestigieux avec une assise financière conséquente.

Les deux époux étaient d’autant plus conscients de leur appartenance à l’élite qu’ils s’étaient aussi dotés d’un capital culturel qui renforçait leur statut de privilégiés. Après le lycée Carnot de Cannes, Nicéphore Soglo fit, à Paris, des études universitaires sanctionnées par plusieurs diplômes en droit et en lettres.
En 1962, il sortit diplômé de l’École nationale d’administration (promotion « Albert-Camus ») avec le grade d’inspecteur des finances. Quant à son épouse, après des études secondaires au lycée de jeunes filles de Caen, elle étudia le droit pour devenir huissier de justice, puis avocat.La socialisation de Rosine Soglo s’est donc faite en France où elle a effectué ses études et réalisé l’essentiel de sa carrière professionnelle. Elle n’a exercé comme huissier au Bénin que trois ans (1965-1968). Dans les années 1980, elle suivit son époux à Washington lorsqu’il devint administrateur à la Banque mondiale.
Ce séjour américain lui a permis de se former en droit anglo-saxon des affaires (elle a pu voir également comment Nancy Reagan s’imposait comme Première dame).

LIRE AUSSI :  ARCHIVES DU 229 : QUI est TASSI HANGBÈ, la première et la seule femme à avoir régné à Abomey, sur le trône du Danhomè ?

✍🏾La Tempête Infos, avec www.cairn.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend