Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

ARCHIVES DU 229/Les Amazones du Dahomey (Bénin) : Flash-back sur l’histoire du régiment militaire composé de braves femmes ayant combattu l’impérialisme Français autour des années 1700 👉🏾Dernière partie : L’épineux mode de recrutement, la stratégie de guerre et le conflit avec la France

0 452

👉🏾Comment les Amazones du Dahomey étaient-elles recrutées ?

Les Amazones sont sélectionnées parmi les enfants d’esclaves et seules les jeunes filles sont gardées, affranchies et entrent au harem du roi. Après une formation, elles intègrent le corps des femmes de guerre du roi, “l’Agoledjié”. Les Dahoméens les surnomment « Minon » (Mi-Non), c’est-à-dire « nos mères ».

Certaines femmes de la société “fon” deviennent Minon volontairement, alors que d’autres sont enrôlées de force. Tous les trois ans, les sujets du roi doivent présenter leurs filles devant un conseil de révision qui désignent celles admises dans la maison du roi. Elles deviennent soldates ou officières selon le rang social de leur famille. Tant qu’elles sont Minons, les femmes ne sont pas autorisées à avoir des enfants ou à être mariées. Mais, elles peuvent être offertes aux meilleurs guerriers ou choisies comme épouses par le roi. Beaucoup d’entre elles sont vierges.L’historien béninois Arthur Vido a montré que les femmes enrôlées dans les troupes n’étaient pas toutes vierges. Des amazones en fonction ont eu des rapports sexuels dans le cadre d’une mission royale ou pour simplement assouvir un désir physiologique. Ceci étant, la prononciation d’un vœu de célibat devant la divinité “Dewin” qui était censée provoquer une grossesse certaine chez les amazones ayant enfreint la règle de chasteté, la pratique de l’excision pour prétendument ôter leur attrait aux relations sexuelles et la décision de leur faire prendre des liqueurs contraceptives ne les ont pas toujours empêchées d’avoir des amants. Le régiment des femmes a un statut semi-sacré qui est fortement lié à la croyance du peuple “fon” au vaudou.

LIRE AUSSI :  Exclusif/Oui ou Non pour un second mandat : Voici ce que répondra Patrice Talon au peuple, les tout prochains jours

Leur stratégie n’obéit qu’à une seule règle : tuer sans se soucier de sa propre vie. Pour cela, elles s’enivrent d’alcool avant le combat. Les captifs des Amazones sont généralement décapités.👉🏾Conflit avec la France

L’invasion de l’Afrique de l’Ouest par les Européens s’accélère dans la seconde moitié du 19è siècle et, en 1890, le roi Behanzin commence à combattre les forces françaises au cours de la Première Guerre du Dahomey.

Finalement, renforcés par la Légion étrangère et disposant de meilleures armes dont des mitrailleuses ainsi que d’une cavalerie et de l’infanterie de marine, les Français infligent aux Dahoméens des pertes dix fois supérieures aux leurs. Après plusieurs batailles, ils (les Français ndlr) finissent par l’emporter.
Les Légionnaires écrivent plus tard sur « l’incroyable courage et audace » des Amazones.

LIRE AUSSI :  ARCHIVES DU 229🇧🇯: Présidentielle de 2016 au Bénin, les résultats obtenus par les 33 candidats au premier tour

Après que le Dahomey soit placé sous protectorat français le 17 novembre 1894, le roi Agoli Agbo devient le nouveau souverain et décide de dissoudre le corps des Amazones.
Téléchargez Tempête Infos sur play store POUR NE RIEN RATER DE L’ACTUALITÉ NATIONALE ET INTERNATIONALE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend