Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité
- Advertisement -

- Advertisement -

Après la consultation des partis politiques : La Cour Constitutionnelle dit « Oui » à la loi interprétative et explicative du Code électoral (Lire l’intégralité de la décision)

0 2 078

Cela ne devrait pas être une surprise. C’est du moins ce à quoi s’attendaient les Béninois depuis quelques heures, suite à la tenue de la concertation déroulée entre les responsables des partis politiques impliqués dans les communales 2020 et le Chef de l’Etat hier mercredi 03 juin. Initiée par l’He Augustin Ahouanvoébla et quelques autres de ses collègues le lundi 01 juin et votée en procédure d’urgence et à l’unanimité le lendemain (mardi 02 juin 2020), la loi n°2020-13 portant interprétation et complétant la loi n°2019-43 du 15 novembre 2010 du Code Electoral en République du Bénin, a été déclarée conforme à la Constitution du Bénin.

LIRE AUSSI :  Législatives du 28 Avril 2019 : Robert CAKPO, candidat !!!

C’est à travers la décision DCC 20-488 rendue publique ce jeudi 04 juin 2020 par le président de la Cour Constitutionnelle, Joseph Djogbénou.

En effet, au lendemain de la tenue des élections communales du 17 mai dernier, un blocage de l’élection du Maire, de ses adjoints et des Chefs d’arrondissements a été observé dans plusieurs dizaines de communes du Bénin,. Et il fallait une porte de sortie urgente et rapide. Désormais, le parti majoritaire, c’est-à-dire le parti ayant obtenu le grand nombre de conseillers dans la commune, pourra désigner le Maire, ses adjoints et chefs d’arrondissements sans « protocole ».

Mieux, les dispositions de ladite loi permettent de désigner les nouveaux patrons de l’exécutif dans les communes où aucun des partis politiques n’a obtenu la majorité absolue (la moitié +1).

LIRE AUSSI :  2è anniversaire de l’UFFED : La communauté Xwla et Sèto célèbre l'an 2 de sa plus grande association de développement ce dimanche

Prochaine étape, la promulgation de la loi par le Président de la République, Patrice Talon. Chose qui ne saurait tarder car, il faudra vite vider les jours à venir, ce dossier lié aux communales, pour que la 4è mandature de la décentralisation prenne son envol pour le développement au Bénin.

Lire l’intégralité de la décision.

Video Leader 1

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend