Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Affaire « KGB » devant la CRIET : 04 ans de prison ferme, 5,6 milliards F Cfa réclamés par 02 autres plaignants (Voici concrètement de quoi l’homme d’affaires est accusé)

3 202
Affaire « KGB » devant la CRIET
04 ans de prison ferme, 5,6 milliards F Cfa réclamés par 02 autres plaignants
Voici concrètement de quoi l’homme d’affaires est accusé
Publié le 10 Fév. 2020 à 23h 06’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE


Les choses se compliquent davantage pour l’homme d’affaires « Bernard Godonou Kikissagbé » alias ‘’KGB’’, devant la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet). En dehors de l’Etat Béninois, deux (02) autres plaignants viennent multiplier les chefs d’accusation contre l’homme, avec comme conséquences, une « lourde facture » à payer.

Désormais au nombre de trois (03) plaignants à savoir l’Etat béninois, un franco-Libanais (Stéphane Safieddine) puis un français (Michel Luccio), la somme totale réclamée à l’homme est passée de 500 millions F Cfa à 6 Milliards 100 millions F Cfa. Et pour cause, « KGB » aurait escroqué les deux hommes d’affaires cités plus haut, lors des collaborations diverses.
Récapitulatif, l’homme est donc poursuivi pour « escroquerie » et « blanchiment de capitaux ». Ce qui le contraint devant une amère facture de 6,1 Milliards de F Cfa. Et ce n’est pas tout !

Le Ministère public a requis contre l’homme, un emprisonnement ferme de 04 ans, pour les différentes infractions commises. Ainsi, 04 ans de prison ferme
Retour en arrière…
En effet, les deux autres plaignants ne sont pas des sociétaires. Chacun d’eux est venu défendre son cas d’escroquerie dont ils ont été victimes à tour de rôle.
S’agissant du premier, le franco-Libanais Stéphane Safieddine soutient qu’il a été escroqué dans une « affaire de vente d’or ». Et le montant s’élève à 5, 5 Milliards de F Cfa. Quant au 2è plaignant, le français Michel Luccio serait escroqué dans une affaire de « transport de cantine d’argent du Bénin vers Dubaï ». Et pour des préjudices subis, il réclame une somme de 100 millions de F Cfa.
Le procès est toujours en cours. Le délibéré est pour bientôt.
On y revient.
LIRE AUSSI :  « ARCHIVES du 229 » : Du roi Ghézo au Pdt Patrice Talon, voici comment la République du Bénin a été vivifiée pendant plus d’un siècle et demi
3 commentaires
  1. Unknown dit

    Très grosse affaire. Vivement que la lumière soit faite.

  2. Unknown dit

    C'est bien. Seulement la peine de prison est faible

  3. Unknown dit

    Affaire à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend