Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Affaire État béninois et Etisalat contre Séverin Adjovi : L’ancien Maire de Ouidah bénéficie d’une grande réduction de peine à la Criet

0 2 294

Condamné en juillet 2020 par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) à 7 ans de prison ferme avec une amende de 700 millions F Cfa, dans le dossier qui l’oppose à l’État béninois et la société de téléphonie mobile Etisalat (Télécel Bénin), l’ancien Maire de Ouidah et opérateur économique, Séverin Adjovi a obtenu une réduction de peine. Ce lundi 23 octobre 2023, la Cour d’appel de la même juridiction a prononcé une condamnation contre lui par rapport au même dossier. Et de 7 ans +700 millions FCfa, c’est désormais 3 mois de prison avec sursis + une amende de 2 millions F Cfa.

Cette réduction de peine en faveur de l’ancien Maire de la cité touristique du Bénin qui a quitté le territoire béninois depuis plusieurs années, intervient après un échec de son premier appel en 2021. Cependant, son avocat a saisi la Cour Suprême. Et fort heureusement, la décision de condamnation de la Criet a été annulée, à travers l’arrêt n°98/CJ-P du 23/12/2022, rapporte Banouto.

C’est ainsi qu’après la décision d’annulation de la Cour suprême, le dossier a été renvoyé de nouveau en appel à la Criet qui s’est prononcée à nouveau sur le dossier ce lundi 23 octobre.
Pour rappel, en le condamnant en juillet 2020, la chambre de jugement de la Criet avait reconnu Séverin Adjovi coupables de fraudes fiscales, blanchiments de capitaux et escroquerie.
➖➖➖➖
Abonnez-vous à notre chaîne TELEGRAM pour nous suivre 24h/24, en cliquant ici 👇🏾
https://t.me/latempeteinfos

Loading...
X