Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

AFFAIRAGE : «… Il m’a ensuite pénétrée de force…Il m’a… » : Une jeune dame, mère de 3 enfants, raconte comment elle a été violée par son gynécologue à Cotonou (L’affaire est portée devant la justice)

0 7 968

L’affaire date d’à peine un mois et demi. Plus précisément le jeudi 30 décembre 2021, jour où dame V. T. 28 ans, revendeuse, mariée à un jeune homme âgé de moins de la quarantaine issu de la famille de SOUZA, a été violée par son gynécologue dans un cabinet de soins privé à Cotonou.
Selon le quotidien Le Béninois Libéré, à en croire le mari de la victime, le gynécologue Dégbo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a d’abord reconnu les faits et a même demandé un règlement amiable, avant de les nier devant le Procureur. Mieux, il a même, au préalable, avancé des propos comme suite : « Ce sont des trucs qui nous arrivent. Seul Dieu peut nous sauver ».

En effet, la dame violée était tombée enceinte de son mari en novembre 2021. Quelques semaines plus tard, elle commençait à saigner et en a informé son mari qui lui a demandé d’aller à l’hôpital. Ainsi, le mardi 28 décembre 2021, elle est allée rencontrer son médecin gynécologue M. Dégbo qui la consultait et la traitait. D’ailleurs, c’était lui qui avait suivi sa grossesse précédente jusqu’à l’accouchement.
Mais hélas ! Cette fois-ci, il l’a violée.
Voici le récit de sa mésaventure.

« …J’ai dit au médecin ce que je ressentais. Il m’a dit de payer 1.000F pour la consultation et je lui ai remis les 1.000F en mains propres. Il m’a dit de monter sur la table de consultation et m’a consultée par le bas. Il m’a ensuite demandé de descendre en déclarant que ma grossesse n’y était plus. Il m’a dit qu’il me fera un curetage qui coutera 35.000 F Cfa. J’ai appelé mon mari au téléphone qui m’a envoyé 5.000F. J’ai aussi appelé ma grande sœur résidant à Pahou, lui disant que j’ai un problème urgent de 20.000F. Ma grande sœur a envoyé quelques instants après, 21.000 F sur le numéro du docteur que je lui ai envoyé. J’ai alors payé le reste des sous séance tenante…

Ensuite, poursuit-elle, « son aide-soignante m’a fait une piqure dont je ne connaissais pas le rôle. Le médecin m’a dit de revenir le lendemain mercredi à 18h. J’y suis allée à l’heure. Il m’a mis en attente jusqu’à 21h. Mon mari, inquiet, m’a appelé et je lui ai expliqué que je n’ai pas encore été prise en charge par le médecin. Puis le médecin m’a faite entrer dans la salle de consultation, en fermant la porte à clé. Il m’a dit de me déshabiller…

J’étais alors toute nue sur la table de consultation.

Il a introduit un objet (l’un de ses instruments de travail) dans ma partie génitale et l’a retiré quelques secondes après. Puis, il a introduit ses doigts sans gangs dans mon sexe, en passant ses autres doigts sur mes cuisses. Très inquiète de son comportement, j’étais très tendue sur la table. Je lui ai demandé pourquoi il faisait passer ses doigts sur mes cuisses. Il m’a dit de me laisser aller qu’il le faisait pour ouvrir le col de mon utérus….

Il m’a demandé si mon mari continuait d’avoir des rapports sexuels avec moi. Je lui ai répondu Non. Ceci, depuis que je suis tombée enceinte….

Il m’a fait descendre de la table. J’étais debout quand il s’est collé à moi, toujours en passant ses doigts sur mes cuisses et au niveau de ma partie génitale. Il m’a ensuite demandé de le garder, le serrer contre lui comme je le fais à mon mari pour, dit-il, faciliter le travail…

… Après insistance de sa part, j’ai fini par le garder à la taille. Il m’a ensuite pénétrée de force. Il m’a violée. Après, il m’a fait monter sur la table, et a introduit à nouveau un objet enroulé de coton dans ma partie génitale et l’a retiré ensuite avec du sang. Puis, il m’a donné un nouveau rendez-vous pour le vendredi.
Et c’est ce jour (vendredi) qu’il a fait l’opération de curetage proprement dite et m’a montré des ‘’déchets’’ qu’il a sortis de mon utérus. »

Aux dernières nouvelles, le gynécologue a été arrêté et gardé à vue pendant une semaine. L’audience est prévue pour le 06 avril prochain.
Plus de détails à venir…

✍🏾La Tempête Infos

Loading...