Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Adoption de la nouvelle monnaie ECO : Le Nigeria, le Ghana et 04 autres pays anglophones disent NON ! (Ils mettent à nue les incongruités d’une décision unilatérale et anti-développement)

4 369
Adoption de la nouvelle monnaie ECO
Le Nigeria, le Ghana et 04 autres pays anglophones disent NON !
Ils mettent à nue les incongruités d’une décision unilatérale et anti-développement
Publié 17 Janv. 2020 à 20h 12’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE
 

L’ECO est-elle la nouvelle monnaie de la françafrique ?

Tous réunis dans le creuset dénommé Zone Monétaire Ouest-Africaine (West-African Monetary Zone-WAMZ), les six (06) pays anglophones à savoir le Nigeria, le Ghana, le Liberia, la Sierra Leone, la Gambie et la Guinée (Conakry) ont donné leur avis final au projet d’adhésion ou non à l’ECO, la nouvelle monnaie en gestation au profit de la zone des pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). C’est à l’issue d’une réunion extraordinaire des ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales de la zone déroulée à Abuja hier jeudi 16 janvier 2020. A travers un communiqué qu’ils ont rendu public, leur position est claire et nette : un rejet catégorique, soutenu par plusieurs raisons, après analyses, concertations et projections.
La principale raison qui sous-tend leur décision de ne pas appartenir à ce deal économique obscur, la décision de remplacer le franc CFA par l’ECO n’était « pas conforme » au programme adopté récemment par l’ensemble de la région, dans le processus de mise en place d’une monnaie unique.

En effet, les six pays anglophones de la Zone monétaire ouest-africaine (WAMZ) ont noté avec préoccupation qu’il s’agit d’une décision visant à « renommer unilatéralement le franc CFA en Éco ».
Cependant, l’idée de concrétisation du projet de la monnaie unique n’est pas balayée de revers. C’est pourquoi, à travers le même communiqué, ils « réitèrent l’importance pour tous les membres de la Cedeao d’adhérer aux décisions de l’autorité des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao, concernant la mise en œuvre de la feuille de route révisée du programme de monnaie unique ». Et déjà, un sommet réunissant les chefs d’État de la Zone Monétaire Ouest-Africaine (West-African Monetary Zone-WAMZ) est prévu pour début février, afin de décider de la conduite à venir.

A suivre…
Les présidents Nigérian et Ghanéen sortent du deal obscur ECO 
Loading...