Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

Adoption de la nouvelle monnaie ECO : Le Nigeria, le Ghana et 04 autres pays anglophones disent NON ! (Ils mettent à nue les incongruités d’une décision unilatérale et anti-développement)

4 179
Adoption de la nouvelle monnaie ECO
Le Nigeria, le Ghana et 04 autres pays anglophones disent NON !
Ils mettent à nue les incongruités d’une décision unilatérale et anti-développement
Publié 17 Janv. 2020 à 20h 12’
Par Loth HOUSSOU, La TEMPÊTE
 

L’ECO est-elle la nouvelle monnaie de la françafrique ?

Tous réunis dans le creuset dénommé Zone Monétaire Ouest-Africaine (West-African Monetary Zone-WAMZ), les six (06) pays anglophones à savoir le Nigeria, le Ghana, le Liberia, la Sierra Leone, la Gambie et la Guinée (Conakry) ont donné leur avis final au projet d’adhésion ou non à l’ECO, la nouvelle monnaie en gestation au profit de la zone des pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). C’est à l’issue d’une réunion extraordinaire des ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales de la zone déroulée à Abuja hier jeudi 16 janvier 2020. A travers un communiqué qu’ils ont rendu public, leur position est claire et nette : un rejet catégorique, soutenu par plusieurs raisons, après analyses, concertations et projections.
La principale raison qui sous-tend leur décision de ne pas appartenir à ce deal économique obscur, la décision de remplacer le franc CFA par l’ECO n’était « pas conforme » au programme adopté récemment par l’ensemble de la région, dans le processus de mise en place d’une monnaie unique.

En effet, les six pays anglophones de la Zone monétaire ouest-africaine (WAMZ) ont noté avec préoccupation qu’il s’agit d’une décision visant à « renommer unilatéralement le franc CFA en Éco ».
Cependant, l’idée de concrétisation du projet de la monnaie unique n’est pas balayée de revers. C’est pourquoi, à travers le même communiqué, ils « réitèrent l’importance pour tous les membres de la Cedeao d’adhérer aux décisions de l’autorité des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao, concernant la mise en œuvre de la feuille de route révisée du programme de monnaie unique ». Et déjà, un sommet réunissant les chefs d’État de la Zone Monétaire Ouest-Africaine (West-African Monetary Zone-WAMZ) est prévu pour début février, afin de décider de la conduite à venir.

A suivre…
Les présidents Nigérian et Ghanéen sortent du deal obscur ECO 
LIRE AUSSI :  Report ou maintien des communales pour le17 mai 2020 : Les dés seront jetés d’ici 20h Gmt
4 commentaires
  1. Mount Horeb dit

    Je m'attendais à cela. Ces pays ne voudront pas être colonisés par la France qui, d'ailleurs, se mêle trop des affaires des pays africains. S'il l'Eco doit être imprimé en France et son taux d'échange fixé par cette dernière, alors ce n'est qu'un changement de nom au CFA. Nous, pays anglophones, rejetons catégoriquement le rôle de la France dans cette affaire. Les Français en Afrique ( Alassane Ouattara et Macky Salle) n'ont qu'à faire attention.

  2. Unknown dit

    Je vous soutien. Les braves chef d'État. L'Eco doit être égal à l'Euro ou la différence ne doit pas être dépassé 400f cfa

  3. Unknown dit

    Je me pose la question de savoir ce que est aussi complexe dans cet histoire . Nous sommes au 21ème siècle mais ils se voir toujours comme des esclaves dans les champs de cannes à sucre dans les plantations de leurs maîtres ces dirigeants francophones. Le peuple dit je veux fabrique ma propre monnaie comme tous les autres nations du mondes . Nous n'avons pas besoins que la France utilise la monnaie pourquoi se mêle t'elle de ça . Ils ont choisir d'être esclave éternellement mais nous population ont ne vous connais point la France .

  4. Unknown dit

    Avons nous toujours besoin des injonctions du colonisateur pour le développement de l'Afrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend