Quotidien Béninois , d'Informations , d'Analyse et de Publicité

14è édition du Fitheb : De grands acteurs honorés, deux icônes consacrées

0 126

Outre les spectacles d’attraction et les activités qui ont meublé le déroulement de la 14è édition du Festival International de Théâtre du Bénin (Fitheb), de grands acteurs locaux et étrangers ont été distingués, pour leurs engagements, dévouements et sacrifices divers au service d’un théâtre de développement. C’était le vendredi 23 novembre 2018 dans la grande salle du siège du Fitheb.

Le Directeur du festival (à g.) remettant un trophée à un récipiendaire étranger

Ils sont de grands acteurs comédiens, réalisateurs, metteurs en scène et des promoteurs incontestés de la scène théâtrale ici et ailleurs, ces grandes figures ciblées puis honorées par le Fitheb cette année, sous la houlette de son directeur, Eric-Hector Hounkpè.
Entre autres, Ignace Yétchénou, principale figure de la 14 édition du Fitheb, Alougbine Dine, ex-directeur du Fitheb ; Koffi Gaou, Tola Koukoui, José pliya, Florisse Adjanohoun. A ces récipiendaires, s’ajoutent d’autres acteurs de la sous région à savoir Zié Coulibaly de la Côte-d’Ivoire et Hamadou Mandé, professeur d’art dramatique et de la politique culturelle à l’université de Ouagadougou. Aussi, on y compte puis des personnes morales à savoir l’Institut Français du Bénin(Ifb) et le Centre Culturel Chinois (dirigé par Wei Jun), tous distingués pour leur contribution à la création et à la diffusion du théâtre d’origine béninoise depuis des décennies. A en croire le directeur Erick-Hector Hounkpè, cette initiative a été la bienvenue pour éviter de reconnaitre leur vie après leur mort. « Il vaut mieux les célébrer pendant leur vivant. » soutient-il.
Oscar Kidjo et Antoine Dadélé, consacrés …
Dans ce fleuron des acteurs culturels distingués, deux icônes du monde artistique et culturel ont été consacrées à titre posthume. Il s’agit de Oscar Kidjo et de Antoine Dadélé. Le premier fut artiste musicien, grand accroc de l’arrangement d’œuvre phonographique, décédé le 13 juillet 2018. Le second fut co-fondateur du Fitheb. Sous la bénédiction des personnalités présentes avec l’onction des parents des deux défunts, leurs noms sont officiellement gravés dans les anales du Fitheb car désormais, deux salles du siège du Fitheb ont été baptisés à travers leurs noms.

Loth HOUSSOU

LIRE AUSSI :  Mort de 176 passagers dans un crash en Iran : En dehors des 82 iraniens, voici le nombre de citoyens perdus par chacune des 06 autres Nations éplorées

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Send this to a friend