đŸ€·đŸŸâ€â™‚ïžQUOI 2 NEUF ? : Affaire mariage entre un Maire et une femelle caĂŻman, ce que vous devez savoir (VidĂ©o)

2 189

VĂ­ctor Hugo Sosa, le maire du village de San Pedro Huamelula de la Mexique, une communautĂ© indigĂšne, a Ă©pousĂ© une femelle caĂŻman, vendredi 30 Juin 2023. Cette union, rĂ©sultant d’une tradition respectĂ©e depuis 230 ans, a pour but d’apporter la paix, l’harmonie et les bonnes rĂ©coltes dans la commune.

Une communion surprenante qui s’explique par une coutume ancestrale. VĂ­ctor Hugo Sosa, le maire du village de San Pedro Huamelula (Mexique) peuplĂ© par une communautĂ© indigĂšne chontal de l’isthme de Tehuantepec, a Ă©pousĂ© une femelle caĂŻman ce vendredi 30 juin 2023. L’homme fort de la ville situĂ©e au sud de l’Etat d’Oaxaca a acceptĂ© de s’unir avec l’animal, dĂ©nommĂ© Alicia Adriana et surnommĂ© «la petite princesse». «J’accepte cette responsabilitĂ© car nous nous aimons : c’est ce qui est important, il ne peut y avoir de mariage si on ne s’aime pas. Nous nous aimons et j’accepte d’Ă©pouser la princesse», a assurĂ© le maire en amont de l’évĂ©nement.

Une tradition respectée depuis 230 ans

VĂ©ritable tradition respectĂ©e depuis 230 ans dans le village, l’union entre un homme et une femelle caĂŻman a pour but de commĂ©morer le jour oĂč deux ethnies de la rĂ©gion, les Huaves et les Chontales, se sont liĂ©es via un mariage.

Selon la croyance locale, les diffĂ©rents entre les deux communautĂ©s ont pris fin avec l’union du roi chontal, reprĂ©sentĂ© par le maire, et de la princesse huave de San Mateo del Mar, incarnĂ©e par l’animal. «Le mariage d’aujourd’hui nous rend trĂšs heureux, car nous cĂ©lĂ©brons ainsi l’union de deux cultures. La population est heureuse», a affirmĂ© VĂ­ctor Hugo Sosa ce vendredi.

Ce mariage a une portĂ©e importante sur le plan symbolique pour toute la commune. Il a pour ambition de permettre de «se connecter Ă  la Terre MĂšre» mais aussi de «demander pluies, germination des graines, toutes ces choses qui sont la paix, l’harmonie de l’homme chontal», selon Jaime ZĂĄrate, chroniqueur de San Pedro Huamelula.

Un baiser Ă  la femelle caĂŻman pour sceller l’union

Avant la noce, la femelle caĂŻman a pour habitude de passer dans chaque maison du village, vĂȘtue d’une jupe verte, d’un huipil noir et d’une coiffe faite de rubans. Cette mise en scĂšne permet ainsi Ă  chaque habitant de danser avec elle.

Pour Ă©viter toute attaque de l’animal, la gueule de « petite princesse » est prĂ©alablement attachĂ©e.

âœđŸŸSource externe
➖➖➖➖

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.